Beauport Express
11:11 8 septembre 2021 | mise à jour le: 8 septembre 2021 à 11:14 Temps de lecture: 3 minutes

La parole aux candidats

La parole aux candidats
Photo: Twitter - Élections CanadaLes élections fédérales canadiennes de 2021 ont lieu le 20 septembre.

Cette semaine Beauport Express vous présente les candidats dans la circonscription de Beauport-Limoilou à l’aide de trois questions ciblant des enjeux majeurs.

Alupa Clarke, Parti Conservateur Canadien

Québec Hebdo : Sur quels principaux aspects locaux doit s’appuyer la relance postpandémie?

Alupa Clarke : «Autant localement qu’à l’échelle nationale, la relance économique est vitale pour assurer notre retour à une vie normale. Elle doit s’appuyer sur deux principaux piliers. Premièrement, il faut s’assurer d’avoir un plan clair et détaillé, comme celui du Plan de rétablissement du pays du Parti conservateur du Canada, lequel comprend cinq mesures clés : reprendre un million d’emplois perdus pendant la pandémie, investir pour la santé mentale, préparer le pays à de futures crises, équilibrer le budget d’ici 10 ans et renforcer les lois anti corruptions. Deuxièmement, il faut favoriser notre économie locale, être plus autosuffisant et aider nos petites et moyennes entreprises qui souffrent durement de la pénurie de main-d’œuvre.»

Alupa Clarke a été d’octobre 2015 à octobre 2019, député conservateur de la circonscription de Beauport—Limoilou à la Chambre des communes du Canada.

Q.H: Quelles sont vos priorités en matière de transport régional?

A.C: «Notre priorité en matière de transport régional est double. D’abord, le Parti conservateur du Canada considère qu’il est primordial de construire le 3e lien, lequel est important à la fois pour la fluidité du transport, pour la sécurité publique, ainsi que pour le développement économique des prochaines décennies de la grande région de Québec. C’est pourquoi notre chef Erin O’Toole a annoncé qu’il répondait favorablement au financement de 40 % des coûts de ce projet d’infrastructure. Ensuite, le gouvernement conservateur sera un partenaire pour les projets de transport en commun. Donc, les enveloppes budgétaires du fédéral prévues à cet effet seront maintenues et honorées.»

Q.H: Et l’environnement, comment on s’en occupe dans l’immédiat?

A.C: «Il s’agit là d’une excellente question. Le Parti conservateur a un plan sérieux et audacieux pour faire face aux changements climatiques. Mais aussi, il est important d’agir localement. Justement, dans notre comté, nous sommes à même de constater qu’il existe un certain nombre d’enjeux en lien avec l’environnement et la santé publique, dont celui de la qualité de l’air à Limoilou et Maizerets, entre autres. J’ai l’intention d’agir concrètement vis-à-vis la question des émanations du Port de Québec, lequel est sous juridiction fédérale. Il est important que l’ensemble des élus des différents paliers collaborent sur l’ensemble des enjeux et acteurs qui ont une incidence certaine sur la qualité de vie des citoyens du comté.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *