Beauport Express
16:48 30 août 2021 | mise à jour le: 31 août 2021 à 08:51 Temps de lecture: 3 minutes

La Ville de Québec dévoile le projet «Le Garage»

La Ville de Québec dévoile le projet «Le Garage»
Photo: Esquisse gracieuseté – Ville de QuébecLe projet nécessite davantage de travaux de décontamination de la zone.

PARC INDUSTRIEL. L’administration Labeaume a dévoilé ce lundi le premier projet de la Zone d’innovation Littoral Est (ZILE). Construit autour de la leitmotiv du développement durable, le parc industriel s’offrira une transition vers un centre d’expertise en technologies pérennes. 

Il faudra attendre l’horizon 2035 pour entrevoir le développement complet de la zone. Celle-ci permettra la création d’environ 15 000 nouveaux emplois. Cet «incubateur de talents» s’inscrit directement dans sa Stratégie de développement durable annoncée il y a quelques semaines par les élus. La projection vise à faire de ce parc un «bâtiment emblématique» au cœur du quartier, «pivot et symbole de renouveau» ainsi qu’une «vitrine du créneau du bâtiment vert, intelligent, carboneutre et connecté.»

Transition 

«On passe d’un parc industriel, ce qu’il y a de plus classique, en tirant une barrière sur Bourassa et Canardiere, image le maire Régis Labeaume. On revalorise le coin résidentiel avec l’apport aussi du tramway, on change drastiquement le décor.»

Les aménagements vont comprendre la création d’espaces verts, des toits verts, une place publique et des petits commerces de proximité.

Le centre d’expertise en technologies durables accueillera des entreprises tournées vers la mobilité intelligente, les technologies vertes mais aussi les centres de recherche et organismes spécialisés en sciences de la vie. Aussi, cette refonte du paysage attirera des investisseurs immobiliers, trois terrains prévus à cet effet sont d’ores et déjà en vente. «Le Garage, est un excellent point de départ pour retisser la trame urbaine du secteur. Il favorisera l’accueil de projets immobiliers à proximité vu le paysage qui sera nettement amélioré», a commenté Marie-Josée Savard, responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme.

Zéro industrie

«Cet endroit est destiné à des entreprises innovantes, dans le domaine des sciences de la vie, des technologies propres et de la mobilité intelligente. Il faut comprendre qu’on ne parle plus d’industries», a de son côté soutenu Suzanne Verreault, responsable du développement durable. Aucune industrie polluante ne sera acceptée sur cette nouvelle zone. Aussi, «de gros efforts de d’aménagements pour que le vert domine dans le paysage» ont été annoncés par le maire sortant.

En attente de statut

Néanmoins, le projet pourrait bien être entaché faute de statut, Québec n’ayant toujours pas obtenu sa dénomination permanente en tant que zone d’innovation puisque le gouvernement provincial ne s’est pas prononcé définitivement sur la question. Cette formalité empêche de ce fait le déclenchement du financement qui accompagne cette reconnaissance. Or, ce manque pourrait considérablement impacter la décontamination des terrains, pour lesquels 59 M$ doivent encore être injectés.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *