Beauport Express
09:54 26 août 2021 | mise à jour le: 30 août 2021 à 16:21 Temps de lecture: 3 minutes

Beauport se fait tirer le portrait 

Beauport se fait tirer le portrait 
Photo: Gracieuseté/Eliot BurnsLa Ville de Québec en arrière-plan depuis Beauport.

PHOTOGRAPHIE. Le Beauportois, Eliot Burns, a sorti son livre de photographie, Abnormalcy, où il partage une partie de sa compilation de clichés du Québec et les endroits de son quotidien à Beauport. 

«Mon défi avant la pandémie était de faire une collection de photos prises avant 2020», explique le passionné. Sa démarche artistique se concentre sur la représentation et l’immortalisation du quotidien et de l’absence de contrainte. «Abnormalcy –son recueil- est une collection de scènes qui vient d’un temps où le monde était libre, illustre-t-il. Un temps où on ne ressentait aucune pression au travers de notre complaisance.

Capturer ces paysages est aussi une manière de faire découvrir aux résidents de Québec des endroits uniques, qui valent autant que des destinations internationales. «Quand j’ai annoncé la sortie du livre, les résidents ont découvert les photos avec un angle différent, fait-il savoir. Je fais un pont entre le quotidien et l’appréciation de ce que l’on a à Québec tous les jours sans dépenser une fortune pour voyager dans le monde.»

Une photographie prise devant la Chute Montmorency en hiver. /Photo gracieuseté – ELIOTBW

Lieux emblématiques

Eliot Burns se consacre à la photographie depuis cinq ans. Il souhaiterait possiblement à l’avenir en faire une activité professionnelle. «Je le fais par passion, mais je me penche vers le professionnel. Plus tard dans la vie oui je l’envisage», confie celui qui se consacre en ce moment à la poursuite de ses études en ingénierie électrique. Parmi ses lieux de prédilection, le natif de Beauport affectionne particulièrement la pointe du fleuve, les chutes de Montmorency, la rivière Beauport et le camping. Dans son livre, des clichés de la Ville de Québec et de l’île d’Orléans figurent également parmi la collection. «Je vais dans les endroits qui me touchent, tous les lieux routiniers de mon quotidien. J’essaie de les collectionner pour les médiatiser, que ce soit beau et que ça dise quelque chose au niveau du visuel.»

Des prises de vue différentes réalisées avec son Nikon D5300 qui réinterprètent les lieux favoris du photographe et qui seront une véritable redécouverte pour les habitants de Beauport. «Les photos apportent une vision différente. On est tellement dans cette normalité et ce quotidien justement que l’on oublie que des édifices ou des prises de vues sont uniques au Québec et qu’il est important de les immortaliser», croit le photographe.

Eliott Burns a fait le pari de sortir son recueil en autoédition. Il publie également régulièrement sur son Instagram.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *