Beauport Express
11:40 27 juillet 2021 | mise à jour le: 4 août 2021 à 14:49 Temps de lecture: 4 minutes

Des femmes en aquarelle 

Des femmes en aquarelle 
Photo: Courtoisie - Michèle PelletierL’artiste combine l'aquarelle et différents médiums pour immortaliser son univers sur toile.

ART. Michèle Pelletier, peintre aquarelliste, présente son exposition, Elles portent le monde, consacrée aux femmes. Passionnée, la Beauportoise revient sur son parcours et sur ce médium qui ne l’a jamais quittée. 

«J’ai commencé les premiers cours il y a 20 ans et je suis tombée en amour avec l’aquarelle», lance la peintre. Ce médium, elle l’a rencontré en parcourant les musées et différents ateliers de peinture. «C’est toujours l’aquarelle qui venait me chercher à cause de sa transparence, de ses couleurs incroyables et de sa diffusion, explique-t-elle. J’aime les coups imprécis contrairement à l’acrylique qui est plus concis. Pour moi l’aquarelle amène plus de poésie, de caractère et de liberté.»

Enseignante au primaire à la retraite, elle se consacre désormais à temps plein à la pratique de son art et ce, depuis sept ans. «C’est nécessaire pour ma santé physique et mentale», témoigne celle qui donne également des cours à son atelier. D’ailleurs, rappelant l’importance de posséder un espace à soi pour créer, elle s’offre son premier atelier pour son cinquantième anniversaire. «Quand j’ai eu mon atelier, c’est là que j’ai vu que tout a éclaté au niveau de mon art, constate-t-elle. Au moment où je me suis offert un bel espace, j’ai été comme un poisson dans un petit bocal qui arrive dans un grand aquarium et qui s’épanouit!», image Michèle Pelletier.

Beauté et spontanéité

De son propre aveu, l’artiste ne peint pas selon les conventions établies et s’affranchit même de certaines directives. «Je suis une peintre rebelle! J’aime faire ce que l’on ne peut pas faire, je ne suis pas les principes, lâche l’aquarelliste. J’explore toujours, je vais chercher des médiums qui complètent l’aquarelle avec du collage, de l’encre, des pastels. J’aime aller chercher ce qui va améliorer mes peintures.» Son mot d’ordre pour peindre est de ressentir l’émerveillement face à la beauté des choses, des lieux et des personnes. «Il faut toujours que ça fasse « Wow »! Si je regarde tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant, c’était toujours pour exprimer la beauté.» Un leitmotiv qu’elle partage avec ses élèves pour les accompagner dans leur créativité. «Ce que je dis à mes élèves c’est « ne peignez pas des choses qui ne vous intéressent pas, ça ne ressortira pas bien, il faut peindre ce qui vient vous chercher ».»

Auparavant enseignante au primaire, Michèle Pelletier avait installé un coin pour ses élèves artistes à l’école Freinet. Courtoisie – Michèle Pelletier

«L’aquarelle est un médium qui n’est pas encore apprécié à sa juste valeur pourtant, il a tout pour être découvert.»

Michèle Pelletier

 

Les peintres qui l’inspirent sont l’artiste belge Jean-Michel Folon. «Il faisait de l’aquarelle d’une façon extraordinaire et je me disais, un jour je peindrais comme lui, mais je ne peins absolument pas comme lui, c’est tout le contraire! rit-t-elle. Lui il fait de grands délavés tandis que moi plus j’en mets plus je suis heureuse!» Également trois peintres québécois ont nourri son univers artistique: Diane Boilard, Roland Palmers et Norbert Lemire. «Ce sont les peintres qui m’ont le plus habité dans ma démarche. J’ai recherché la forme de chacun, ce qui m’attire. Ce sont eux qui m’ont donné l’élan», confie-t-elle.

Hommage aux femmes

Dans sa plus récente exposition, Michèle Pelletier s’est intéressée à représenter la pluralité des femmes. «Je suis née dans un milieu de femmes qui portaient tout à bout de bras, la famille, le travail. J’ai beaucoup voyagé et j’ai toujours vu des femmes qui portent tout du matin au soir et souvent, elles le font dans l’ombre, constate l’aquarelliste. Je les ai représentés de plusieurs nationalités pour montrer qu’elles sont partout. C’est un hommage que je voulais offrir.»

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *