Beauport Express
15:03 31 août 2020 | mise à jour le: 31 août 2020 à 15:37 temps de lecture: 4 minutes

Salon de jeux Loto-Québec: La Ruche Vanier lance une pétition pour son maintien à Vanier

Salon de jeux Loto-Québec: La Ruche Vanier lance une pétition pour son maintien à Vanier
Le salon de jeux de Loto-Québec est installé à Fleur de Lys depuis sept ans. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
François Labbé a officialisé aujourd’hui la mise en ligne de la pétition demandant le maintien du salon de jeu à Vanier. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

SOCIÉTÉ. L’organisme La Ruche Vanier prend le fer de lance et met en ligne une pétition demandant au gouvernement de conserver le salon de jeux dans Vanier. Loto-Québec a annoncé récemment sa relocalisation dans le secteur de Beauport.

François Labbé, directeur général de La Ruche Vanier, un organisme implanté dans la communauté depuis 43 ans, affirme être particulièrement étonné de l’intérêt généré par la pétition depuis sa récente mise en ligne. «Il y avait des citoyens mécontents qui désiraient lancer une pétition. Là, on s’est dit qu’il valait mieux que nous la lancions nous-même pour y mettre nos demandes. Le salon de jeu pour le salon de jeux ça ne nous intéresse pas, mais le salon de jeux comme levier de développement pour le quartier c’est ça qui nous intéresse comme l’est le casino de Charlevoix pour sa communauté.»

«On ne voulait pas que des citoyens partent des pétitions qui ne nous ressemblent pas. Donc on s’est dit, je pense qu’on n’a pas le choix.»
-François Labbé

Il mentionne que les résidents de Vanier sont fiers de leur cartier. «J’ai très bien vu aussi qu’il valait mieux ne pas venir les insulter.» Il avoue être particulièrement surpris des mots utilisés par certains résidents. «J’étais à Fleur de Lys en fin de semaine et entendre de personnes âgées dire qu’ils trouvent cette annonce dégradante, c’est fort comme image.»

François Labbé précise que la pétition mise en ligne sur la page Facebook de l’organisme est aussi distribuée dans tous les commerces du centre commercial et d’autres entreprises du quartier. «Nous avons réagi l’an dernier à l’annonce de la Coalition Avenir Québec qui signifiait vouloir déménager le salon de jeux pour des raisons d’acceptabilités sociales. On disait à ce moment que le salon de jeux pouvait être un levier de développement local, communautaire, culturel, social et économique.»

Réactions

Jonathan Trudel rappelle que le salon de jeux attire quelque 600 000 personnes au centre commercial par année (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Vice-président exécutif et co-fondateur de Trudel Corporation, propriétaire de Fleur de Lys, Jonathan Trudel affirme avoir appris ce déménagement par les médias. «On croyait que ce dossier était définitivement réglé. On constate que l’engagement électoral a été plus fort que la logique, surtout que son maintien ici fait l’objet d’un support populaire.»

L’appui de La Ruche Vanier, installée à Fleur de Lys depuis juin, est très bien accueilli par la direction. «Lorsque nous avons acheté le centre commercial, nous avons lancé une démarche de réinvention. Cela nous a permis de consulter 2500 personnes, 70 organismes et 15 grands partenaires comme ExpoCité et le Centre Vidéotron. La dynamique du quartier, on la connaît très bien.»

Jonathan Trudel mentionne que plusieurs questions ciblaient l’offre de jeux dont une demandait si la présence du salon de jeux était une menace. «De façon unanime, cela a été négatif. Le salon de jeux ne représente aucun enjeu pour personne.» De plus, il trouve la décision gouvernementale dévalorisante pour la clientèle. «Il faut rappeler qu’il n’y a pas des poches de pauvreté seulement à Vanier. Là, on annonce le déménagement à Beauport et il y a aussi des quartiers défavorisés tels Courville, Giffard, Montmorency. On est tout prêt du secteur Destimauville et du bas de Limoilou. On déplace un mal pour un mal ou un bien pour un bien.»

Pétition

Articles similaires

Commentaires 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Gérard Lord

    On ne déménage pas un tel organisme dans le milieu d’un centre résidentiel ,et aucunement touristique. Vous nous dites d’acheter Québec, alors que vous du Gouvernement abandonner des québécois pour des ontariens. Holà la ! Ne pourrait-on pas être congruent ?

    • Paul andre bilodeau

      Je veut garde le casino a fleurs de lys.

  • Jocelyn Boily

    De quoi je me mêle

    Le directeur général de l’organisme communautaire la Ruche de Vanier, François Labbé, affirme que les résidents du quartier se sentent insultés par la Coalition avenir Québec. Je suis résident de ce quartier de la ville et je ne me sens pas du tout trahis par la CAQ mais bien au contraire je les félicite par la décision de sortir le salon de jeux de Limoilou- St-Roch.

    La Ruche de Vanier a lancé lundi une pétition pour contester le déménagement du Salon de jeux de Loto-Québec du centre commercial Fleur de Lys. Je ne comprends pas la réaction de monsieur Labbé car il préside un organisme communautaire dont la mission est de favoriser l’amélioration de la qualité de vie des personnes et des familles en situation de pauvreté et d’exclusion sociale.

    Le centre d’achat est situé à moins de cinq minutes du centre-ville ou l’accès au salon de jeux est encore plus facile pour les personnes les plus vulnérables. Très accessible par le réseau de transport c’est le centre le plus fréquenté par les familles à faible revenu, les personnes âgées et les gens à mobilité réduite de Limoilou, St-Roch, St-Sauveur et du centre François Charron.

  • Gilles Émond

    Acheter Québécois?
    Déménager le Salon de jeux d’un centre propriété de Québécois vers un centre propriété d’Ontariens.
    Non, M. Legault, ça ne passe pas.

  • Denise Robitaille

    nous sommes contre le déménagement du Salon de Jeu. Celui-ci doit rester au Centre Fleur de Lys

  • Pierre Robitaille

    Contre le déménagement du Salon de jeux de Québec. Surtout pour donner a une entreprise de L’Ouest.

  • Manon Chabot

    je suis vraiment contre ce déménagement illogique et irréfléchi de la part du Gouvernement du Québec. Ce n’est vraiment pas normal de faire ce déménagement car notre cher premier nous répète à chaque fois d’encourager l’économie québecoise. Et il donne le bail en promoteur de winnipeg. OUFFFF alors où est la logique. Il n’y a rien à comprendre. Je suis de tout coeur avec vous Messieurs Trudel lachez pas il faut que cette pétition fonctionne. je pris pour vous.

  • Denis

    le gouverment dit promesse electorale, y devrait commencer par donner le 3e lien. Et ca va couter comment demenager ce salon… encore beaucoup de millions, en temps de pandemie c est pas correct. Et pour quatier defavoriser, il y plein de condo dans le coins a 200 milles et plus et des appartements a 1500.00 par mois, Vous appelez ca un quatier defavoriser… selon moi … pas trop hein