Beauport Express
17:00 22 juin 2020 | mise à jour le: 25 juin 2020 à 18:32 temps de lecture: 4 minutes

Camps Odyssée : prêts à ouvrir pour divertir les enfants

Camps Odyssée : prêts à ouvrir pour divertir les enfants
«Pouvoir faire des camps c’est tellement une bonne nouvelle, parce que c’est notre raison d’être et on y croit», exprime Gabriel Biagouette le Directeur général des Camps Odyssée. (Photo gracieuseté – Camps de jour Odyssée)

ÉTÉ. Les Camps Odyssée débuteront prochainement ses camps de jour le Bourg-Royal à Charlesbourg et la Baie de Beauport. Avec la décision du gouvernement, ils ne pourront pas ouvrir leurs camps de vacances, le camp Trois-Saumons et le Minogamie cette année qui ne respectent pas les règles de distanciation. Après plusieurs étapes, l’équipe Odyssée se sent prête pour l’été et souhaite divertir les enfants après cette période de confinement.

Pour respecter les règles émises par le gouvernement, les Camps Odyssée, certifiés par l’Association des Camps du Québec, ont dû diminuer le nombre d’enfants accueilli pour l’été 2020. Le Bourg-Royal qui reçoit normalement 1800 campeurs en admet 800 cette année et la Baie de Beauport affiche actuellement complet avec près de 480 au lieu de 600.

Après avoir constaté les différentes directives de la santé publique, les Camps Odyssée ont consulté les parents pour évaluer leurs pensées sur la situation. «Pour nos camps de jour, on a fait un sondage. Premièrement, pour annoncer qu’il n’y allait pas y avoir de service de garde, qu’on n’allait pas faire de spécialité et qu’on allait faire plus comme un camp de jour traditionnel. On a ensuite demandé aux gens s’ils étaient encore intéressés et en quoi représentaient leurs besoins», explique le directeur général, Gabriel Bigaouette.

Une rencontre a eu lieu le mercredi 17 juin pour exposer aux parents le déroulement de l’été. «On a présenté notre façon de fonctionner à près d’une centaine de familles et tout s’est bien passé, les gens comprennent bien. Je pense qu’on est bien avancé dans les directives et on est prêt», affirme M. Bigaouette.

Leur but principal est de s’assurer que les enfants restent avec le même moniteur et c’est pour cette raison qu’ils ont décidé d’annuler le service de garde cette année. «On ne peut pas demander aux animateurs de rester de 7h à 18h avec les jeunes. Normalement on aurait envoyé d’autres moniteurs, mais ça ne se fait pas avec la distanciation sociale. Il faut que le groupe reste ensemble et on ne peut pas les croiser», ajoute le directeur.

Préparation des moniteurs

En plus des formations de base reçue chaque année, les animateurs de camps reçoivent depuis le 22 juin, l’ajout d’une préparation pour la COVID-19. «Ils vont avoir une formation pour avoir de bons réflexes au travers la COVID-19. Ils ont une semaine d’apprentissages sur tout plein de thèmes, mais concernant la COVID on n’aura pas le choix», exprime M. Bigaouette.

L’équipe est prête et heureuse de voir un déconfinement progressif dans la société. «C’est le retour à la vie normale avec la distanciation sociale qui descend de mètre en mètre, un jour à l’autre et on sent qu’on en sait de plus en plus. Dans nos camps de jours, on ressent qu’on a des allégements et ça nous donne l’impression qu’on a le droit de profiter de l’été avec les enfants. Ma gang est vraiment motivée. C’est très encourageant pour la suite», confie-t-il.

Fondation des Camps Odyssée

Malgré la pandémie qui complique un peu les donations selon le directeur, la Fondation se porte bien. Cette dernière a comme principale mission d’assurer l’accessibilité en offrant des expériences camps à des enfants défavorisés, handicapés ou en situation de vulnérabilité ou à des organismes et des milieux scolaires œuvrant auprès de ces enfants. D’ailleurs, une campagne de financement est prévue prochainement.

«On fait l’intervention par la nature et l’aventure et tout c’est accessible gratuitement pour les groupes habituellement. Alors même si la Fondation a quelques difficultés, on laisse notre part du gâteau pareille et on le fait en accessibilité parce que c’est important pour notre mission», explique M. Bigaouette.

La période de camps se déroule du 29 juin au 14 août pour le Bourg-Royal et le 21 août pour la Baie de Beauport.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *