Beauport Express
14:48 5 novembre 2019

Révision de la politique de déneigement – Cinq projets pilotes annoncés

Révision de la politique de déneigement – Cinq projets pilotes annoncés
Photo: Getty Images/iStockphotoCes projets pilotes vont permettre d’améliorer le déneigement des rues durant les prochaines années.

CIRCULATION. La Ville de Québec investit 520 000$ dans cinq projets pilotes afin d’améliorer le déneigement sur son territoire dont le quartier Maizerets. Ces initiatives ciblent l’entretien prioritaire d’axes piétonniers, la modification des pratiques de soufflage dans certains quartiers résidentiels, les accès aux abribus en période de précipitation, l’interdiction de stationner en alternance et l’entretien d’une voie cyclable quatre saisons.

Martin Forgues, Jérémie Ernould membre du comité exécutif de la Ville de Québec et Éric Grondin, directeur de division des Travaux publics de la Ville de Québec (Photo Métro Média – Alain Couillard)

L’offre de stationnement sera accrue dans le quartier Maizerets dans les rues situées entre le boulevard Montmorency, l’avenue D’Estimauville, l’avenue Bergemont et la 24e Rue en procédant à du déneigement par alternance rue par rue pour 6000 résidences. «Cela signifie qu’une rue sera déneigée la 1re nuit et la rue suivante le lendemain à partir d’une précipitation de 5 cm et plus. Le bénéfice pour le citoyen est d’améliorer le stationnement près de sa résidence pendant les opérations de déneigement et de limiter les inconvénients pécuniaires», précise Martin Forgues, directeur de section des Travaux publics.

Une autre mesure consiste à augmenter la fréquence des passages des chenillettes à chaque cinq centimètres de précipitation plutôt que 10 et à déneiger le pourtour de chaque poteau situé sur un trottoir ce qui n’est pas le cas ailleurs. Les axes prioritaires retenus sont ceux de la 14e Rue entre la 1re Avenue et la 8e Avenue dans le secteur du Cégep Limoilou, la Rue Victoria, du chemin Sainte-Foy à la rue Boisseau et la Rue du Prince-Édouard, de la rue Saint-Anselme à la rue du Pont.

On souhaite également modifier des pratiques de soufflage dans l’arrondissement Sainte-Foy−Sillery−Cap-Rouge dans le quadrilatère formé par les boulevards Neilson et Pie-XII, le chemin des Quatre-Bourgeois et l’autoroute Duplessis. Pour celui de Charlesbourg, il s’agit du secteur bordé par les rues des Pruches et des Pâquerettes ainsi que les boulevards du Loiret et Henri-Bourassa représentant 3000 foyers. La ville priorisera le déblaiement pleine largeur de ces rues. De plus, un SMS sera envoyé aux résidents touchés pour les informer des interdictions ou non de stationner.

Abribus et pistes cyclables

Le déneigement de 31 abribus améliorera la sécurité des utilisateurs. (Photo Métro Média – Archives)

L’utilisation des abribus en période de précipitations est problématique en hiver. Ce 3e projet pilote vise à faciliter les montées et descentes des autobus, notamment pour les clientèles à mobilité réduite en réduisant l’accumulation de neige devant 31 abribus du parcours 801 couvrant les secteurs de la colline Parlementaire et du quartier Saint-Roch. «L’autobus peut difficilement se stationner le long du trottoir et les utilisateurs doivent parfois sauter par-dessus un andain de neige pour monter ou descendre du véhicule», commente Martin Forgues. Ce projet pilote représente un coût additionnel pour la ville de 340 000$.

Les cyclistes ne sont pas oubliés puisque la Ville investit 110 000$ pour déneiger 7 kilomètres sur le corridor Père-Marquette reliant l’Université Laval et la Colline parlementaire. «Sa variété de concept de bande cyclable, chaussée désignée et piste hors rue permettra de tester plusieurs façons de travailler différentes», souligne le directeur de section des Travaux publics.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *