Actualités
13:58 4 octobre 2019

Mobilisation citoyenne pour le projet Croque ton quartier

Mobilisation citoyenne pour le projet Croque ton quartier
Avec la vue aérienne, on peut apercevoir facilement la bande verte. Photo tirée de Google Map)

ENVIRONNEMENT. La mise en vente d’un terrain de la bande verte ciblé par le projet Croque ton quartier, qui appartient à Hydro-Québec, amène des questionnements dans le comité de citoyens.

«Nous avons toujours pensé que les élus municipaux étaient favorables à notre projet et ils nous ont avertis que le processus serait long, mais la vente du terrain d’Hydro-Québec nous amène à nous questionner sur les intentions de la Ville face au projet de la forêt nourricière. C’est pour cette raison que j’invite un maximum de citoyens qui veulent préserver cette grande bande verte de façon permanente à se présenter au prochain conseil d’arrondissement de Beauport et de se faire entendre», mentionne la présidente de Croque ton quartier, Marie-Claude Fontaine.

Ce qu’il faut savoir est que la première partie de la bande verte sur l’avenue Coubertin représente des terrains qui appartiennent à la Ville de Québec tandis que la partie de la bande verte de l’autre côté de la rue Seigneuriale sont des terrains qui appartiennent à Hydro-Québec. Le comité Croque ton quartier aimerait implanter en collaboration avec la Ville de Québec, un parc linéaire sous forme de forêt nourricière reliant l’ouest et l’est dans un secteur manquant d’espace vert en plus d’ajouter une piste cyclable.

«Nous ne voulons pas nécessairement acquérir l’entièreté des terrains, mais simplement avoir une bande de terrain qui permettrait de traverser d’est en ouest. Nous voulons également demander la permission à la Ville d’utiliser un terrain de chaque côté de la bande verte pour l’hiver. On aimerait faire une grande glissade et un château de neige afin de permettre aux jeunes de jouer dehors», ajoute la responsable, dont 1298 personnes suivent les activités de la page Facebook du comité.

Négociation intense

Selon Jérémie Ernould, membre du comité exécutif de la Ville de Québec, le projet n’est pas tombé dans l’oubli. «La Ville a eu des discussions avec Hydro-Québec pour l’achat des terrains, qui se sont avérées non-concluantes pour le moment, l’enjeu étant le prix demandé. Je réitère l’intérêt de la Ville à acquérir du terrain dans ce secteur pour offrir des espaces verts aux citoyens. On analyse actuellement les options possibles pour le faire», assure le conseiller municipal.

Jérémie Ernould s’attend à voir beaucoup de monde au prochain conseil d’arrondissement. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *