Beauport Express
09:00 5 septembre 2019

Des souvenirs pour toute une vie

Des souvenirs pour toute une vie
Des montgolfières dans le ciel pour le plaisir des enfants à Cappadocia en Turquie. (Photo gracieuseté)

VOYAGE. Avec l’objectif de voyager de façon minimaliste, deux parents de Beauport ont donné un cadeau qui n’a pas de prix à leurs enfants. Un voyage familial partout sur la planète qui a duré 14 mois et demi et qui a couvert 50 pays. C’est ainsi que le papa Poly, la maman Jessica, le frère aîné Mateo et le petit dernier Luka ont voyagé à travers le monde avec chacun une valise contenant seulement huit kilos d’effets personnels.

«Nous avons amené seulement ce dont nous avions besoin. Nous voulions être en mesure de nous déplacer rapidement et sans contrainte. L’itinéraire a été conçu comme si on faisait une liste des choses que nous ne voulions pas manquer. De plus, le voyage a coïncidé avec le 15e anniversaire de mariage avec ma femme, c’était une expérience familiale inestimable et nous ne regrettons rien de l’aventure», affirme avec conviction Poly.

«Nous voulions aussi montrer à nos enfants que nous sommes très choyés au Québec et nous trouvions que nos enfants étaient devenus gâtés. Nous avons opté pour sortir de notre zone de confort», ajoute la maman d’origine mexicaine, Jessica.

Un voyage d’une telle ampleur ne se réalise pas du jour au lendemain alors qu’une préparation minutieuse a été effectuée afin d’assurer l’éducation des enfants qui fréquentent l’école primaire Saint-Michel. «Nous avons eu beaucoup d’appui de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries et pendant le voyage, nous avons donné une heure d’école par jour à nos enfants pour faire le suivi pédagogique alors que Luka était en première année et Matéo en 3e année pour commencer le voyage. Nous voulions aussi utiliser le voyage pour resserrer les liens de notre famille et passer 24 heures par jour avec seulement les membres de la famille crée des défis importants, mais je crois que nous avons réussi et la préparation était la clé. Je suis aussi reconnaissant envers mon employeur qui m’a gardé mon emploi pendant mon congé», affirme celui qui travaille en informatique.

Une petite traversée du désert. (Photo gracieuseté)

Un voyage pour 91 335$

Ceux qui pensent que la famille Goy a dormi sur les bancs des parcs publics pour pouvoir boucler un voyage aussi peu coûteux pour quatre personnes sont complètement dans l’erreur. Ils ont utilisé le <@Ri>travel hacking<@$p> afin de se loger dans des hôtels de luxe à prix modiques. Le principe est simple alors que le couple s’est abonné à 16 cartes de crédit pour pouvoir utiliser les points bonis qui se rattachent aux différentes cartes afin de réduire considérablement le coût des hôtels et des avions. Pour boucler le voyage, 56 vols d’avion ont été nécessaires.

«Nous utilisons et payons seulement le minimum pour chaque carte de crédit et après un certain temps, nous fermons la carte après avoir utilisé les points de voyagement qui s’y rattachent. C’est de cette façon que nous avons logé très souvent dans des suites de superbes hôtels ou nous avons profité d’un surclassement pour plusieurs vols», précise celui qui assure que le procédé est tout à fait légal.

Hôpitaux, coups de coeur et retour

Il est plutôt rare qu’une famille reste en santé sans avoir à consulter un médecin. La famille a eu besoin d’aller visiter les hôpitaux étrangers à deux reprises et n’avait que de bonnes choses à dire sur ses expériences. «En Birmanie, ma femme est tombée malade, elle faisait une gastrite. Nous avons été en mesure de voir un médecin et avoir le diagnostic en moins d’une heure. Elle a recouvré la santé rapidement. À Bali, Mateo a fait une vilaine chute et il s’est cassé le bras au niveau du poignet, encore une fois le service a été impeccable et nous sommes restés moins d’une heure à l’hôpital.»

L’Islande pour la beauté de ses paysages, le Japon pour le dépaysagement le plus total et la Turquie pour son histoire ont été les coups de cœur du groupe. Après avoir parcouru une bonne partie du globe, la famille Goy était heureuse de retrouver son domicile et les enfants ont même déclaré au retour: «Maman, le Canada est vraiment riche!» Un objectif de voyage réussi pour ceux qui s’apprêtent à affronter de nouveau la rentrée scolaire québécoise.

Voici le site internet de la famille, qui prend le pseudonyme de Wonderlusters en voyage. //thewonderlusters.com/fr/ ou la page Facebook: www.facebook.com/thewonderlusters/

Une famille heureuse d’être de retour à Beauport avec des souvenirs pour des vies entières. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
En visite à la mosquée de Sheikh Zayed à Abu Dhabi. (Photo gracieuseté)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *