Actualités
15:55 10 juin 2019

Sainte-Brigitte-de-Laval: avenir environnemental et compostage

Sainte-Brigitte-de-Laval: avenir environnemental et compostage
Un petit sac compostable à utiliser pour les résidents. (Photo gracieuseté)

SOCIÉTÉ. Une décision importante a été prise au dernier conseil municipal alors que la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval a décidé d’endosser la déclaration citoyenne d’urgence climatique (DUC).

Un regroupement de 52 citoyens avait demandé à la municipalité d’endosser la déclaration comme l’avaient déjà fait 304 municipalités du Québec.

«Nous avons pris le temps de bien analyser la demande et il ne fait aucun doute que l’environnement est un enjeu important sur l’état de la planète dans un avenir rapproché. La demande de février dernier a été acceptée à l’unanimité. Je suis certain que l’accueil de la population sera positif, car la municipalité est axée sur le développement durable et il est normal que les décisions des élus aillent dans cette direction», mentionne le maire de Sainte-Brigitte-de-Laval, Carl Thomassin.

La municipalité termine d’ailleurs sa grande consultation publique appelée Horizon 2030. Cette vision collective à long terme questionnait les citoyens sur les dimensions environnementale, sociale et économique de son développement.

Le compost, c’est commencé

Le début de la collecte des déchets organiques a également débuté dans la municipalité de près de 8000 habitants. Aline Harvey, une résidente de Sainte-Brigitte-de-Laval, a commenté le début des opérations. «Ça demande une petite adaptation. On reçoit plein d’informations et de trucs pour éviter les désagréments. C’est certain que ça fait un peu plus de « gestion de poubelles«  mais c’est par là qu’on s’en va comme société alors pas le choix de s’adapter! Avec les petits sacs compostables qu’on peut utiliser, c’est très simple. Si on a la chance d’utiliser un coin de congélateur durant l’été il n’y a vraiment aucun problème. Ça sera à suivre durant les chaleurs d’été.»

Des propos qui vont de pair avec ce que le maire de la municipalité a observé jusqu’à maintenant. «Ça se déroule bien, il y a des petits ajustements, mais il est très tôt pour tirer des conclusions après seulement deux semaines de collectes. Cependant, je peux déjà affirmer que les gens réalisent à quel point les vidanges sont réduites quand on enlève les matières organiques de celles-ci.»

Une perspective de l’espace occupé à l’intérieur d’une résidence par la poubelle à compost. (Photo gracieuseté)
L’ajout d’une troisième poubelle pour la collecte des déchets est maintenant réel pour la municipalité d’origine irlandaise. (Photo gracieuseté)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *