Beauport Express
14:41 29 mai 2019

Incendie, inondation, éboulis, religion: il y a un peu de tout dans l’histoire beauportoise et c’est sans compter le riche patrimoine bâti (suite)

Incendie, inondation, éboulis, religion: il y a un peu de tout dans l’histoire beauportoise et c’est sans compter le riche patrimoine bâti (suite)
(gracieuseté - P3472 / Archives SAHB, Collection La Nativité de Notre-Dame)

Patrimoine. Avec la vie intense et active d’aujourd’hui, rares sont les occasions de prendre du temps afin de réfléchir sur notre passé collectif. Le Beauport Express vous propose 1 1 évènements historiques qui ont forgé l’identité de l’arrondissement de Beauport.

Le Congrès eucharistique régional de 1961

Le congrès s’est tenu du 22 au 25 juin 1961. Le congrès de Beauport a été suivi l’année suivante par celui de Beauceville et c’est Lévis qui a tenu le congrès en 1960. On peut observer sur la photo l’assistance lors de la messe solennelle du congrès eucharistique régional Québec-Montmorency tenue dans l’espace servant aujourd’hui pour le tennis et le baseball. En arrière-plan, on distingue l’aile ouest de l’école secondaire Académie Sainte-Marie.

Fondation de l’Externat Saint-Cœur de Marie en 1964

C’est sous le nom de Pensionnat Saint-Cœur de Marie que l’institution a ouvert ses portes en 1964. Elle accueillait 314 filles et garçons de la 1re à la 10e année, dont 244 pensionnaires venant des quatre coins de la province. En 1969, l’école a choisi de se consacrer uniquement aux élèves du primaire. Dans les années 1970, les premiers laïcs ont fait leur apparition dans l’école. En 1998, le service de pensionnat a fermé ses portes, mais ce fut aussi l’inauguration du service de garde.  Finalement, c’est en 2009 que les élèves du préscolaire ont fait leur entrée dans l’école.

(Photo Métro Média — Thaïs Martel)

La fusion municipale créant le grand Beauport en 1976

Beauport est l’arrondissement le plus à l’est de la Ville de Québec qui en compte six. C’est le 1 er janvier 976 que les municipalités de Giffard, Villeneuve, Courville, Montmorency, SainteThérèse-de-Lisieux et Saint-Michel-Archange sont fusionnées à Beauport. Lors des fusions des municipalités québécoises en 2002, Beauport est fusionné à la ville de Québec.

(Photo gracieuseté — Ville de Québec)

La fermeture de la Dominion Textile entre 1987-1990

La construction de l’usine au pied de la chute Montmorency date de 1889 et a longtemps fait partie intégrante du paysage. C’est en 1905 que la compagnie prend le nom de Dominion Textile. La démolition complète de l’usine s’effectuera en juin 1992. C’est maintenant l’organisme de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) qui administre l’emplacement du parc de la chute Montmorency. La photo montre une vue aérienne de la Dominion Textile à Montmorency quelques années avant sa fermeture à la fin des années 1980. En arrière-plan, la rivière et la chute Montmorency.

(Photo gracieuseté – P4272 / Archives SAHB, Collection Georges Lortie)

L’incendie du Manoir Montmorency en 1993

C’est le 13 mai 1993 que le Manoir Montmorency a été la proie des flammes. Représentant une perte immense pour le patrimoine, il a été reconstruit l’année suivante avec un respect méticuleux pour son passé et son architecture. La cause de l’incendie était accidentelle.

(Photo gracieuseté — SPIQ/Gaétan Blais)

Sources: Ville de Québec, Société d’art et d’histoire de Beauport, Externat Saint-Cœur de Marie, Bibliothèque et Archives Canada, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Archives Archidiocèse de Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *