Beauport Express
13:43 13 mai 2019

Maternelle quatre ans: portes ouvertes à l’École de la Pléiade pour clarifier les choses

Maternelle quatre ans: portes ouvertes à l’École de la Pléiade pour clarifier les choses
Une éducatrice spécialisée est disponible pour travailler avec certains élèves. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

ÉDUCATION. Ce n’était pas nécessairement la grande séduction qui se déroulait à l’École de la Pléiade à Beauport lors des portes ouvertes pour une classe de maternelle quatre ans. Avec les inscriptions qui vont bien, les portes ouvertes se voulaient un moment privilégier pour expliquer le déroulement d’une journée aux parents.

«Nous avons beaucoup de questions sur comment les choses se passent dans le concret et cela donnait l’occasion de montrer la réalité aux parents. Les futurs élèves pouvaient se mélanger pendant deux heures avec nos élèves réguliers. Ils faisaient les mêmes activités», mentionnent les professeurs actuels de maternelle quatre ans Julie Lajoie et Josiane Desbiens.

Julie Lajoie et Josiane Desbiens sont deux enseignantes passionnées. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Plusieurs interrogations sont survenues lors de cette journée, mais les deux enseignantes ont bien résumé la majorité des questions. «Les gens veulent connaître la routine d’une classe de maternelle quatre ans et ils veulent savoir si les jeunes vont faire la même chose l’année suivante en maternelle cinq ans. La vérité est que le programme est complémentaire. La maternelle quatre ans sert à établir les bases pour l’année suivante et les activités sont différentes.»

Jouer dehors

L’autre grande majorité de questions concerne l’activité physique. «Les personnes veulent savoir si l’on va dehors avec les jeunes et s’ils sont actifs. La réponse est assurément positive et il est très important de ne pas négliger cet aspect à cet âge. L’activité physique est une question qui revient constamment», termine Julie Lajoie.

L’École de la Pléiade en est à sa sixième année de maternelle quatre ans. Trois autres écoles sur le territoire de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries (CSDPS) possèdent ce niveau. Il s’agit de l’École du Boisé, l’École Caps-des-Neiges et l’École de la Châtelaine et de la Place-de-l’Éveil.

(Photo Métro Média – Jean Carrier)
Le jeu demeure un moyen d’apprendre crucial. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *