Actualités
13:08 17 avril 2019

Sauvetage de La Vigile: une subvention de 40 000$ permet à l’organisme de respirer.

Sauvetage de La Vigile: une subvention de 40 000$ permet à l’organisme de respirer.
La Vigile soigne les intervenants en situation d'urgence, mais aussi les professionnels en santé. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

SOCIÉTÉ. Depuis son ouverture en novembre 2012, l’organisme La Vigile avait réussi à se débrouiller pour se maintenir à flot. Cependant, la maison d’accueil et spécialisée dans la santé mentale des premiers répondants s’est tournée vers son député de Montmorency, Jean-François Simard, quand la situation financière était devenue difficile depuis le début de 2019.

«C’est quelque chose qui m’interpelle beaucoup, surtout que nous tentons de revitaliser le secteur de Montmorency. Je voyais d’un mauvais œil annoncer la fermeture d’un organisme important quand nous tentons de stimuler le secteur économiquement. En plus c’est une excellente cause et j’ai trouvé des oreilles attentives dans mon parti», affirme Jean-François Simard.

Le gouvernement caquiste s’est montré généreux envers l’organisme beauportois alors qu’il a consenti une subvention de 40 000$. La somme provient du budget discrétionnaire de Geneviève Guilbault à la hauteur de 15 000$ et le ministère de la Santé et des Services sociaux s’occupe du 25 000$ restant. Le montant total de la subvention représente la moitié du budget annuel de la maison qui se situe entre 75 000 et 80 000$ par année.

La traditionnelle photo officielle avec toute l’équipe de La Vigie après l’annonce de la subvention par Geneviève Guilbault . (Photo gracieuseté)

La vice-première ministre, Geneviève Guilbault, était sur place pour faire l’annonce. «Je suis sensible à cette cause en tant que ministre de la Sécurité publique et j’ai aussi de la famille dans les métiers d’urgence. Ce genre de métier n’est pas facile, car ces personnes n’ont pas le droit à l’erreur et c’est important d’avoir un organisme exceptionnel qui s’occupent d’eux.»

Pour La Vigile, il ne faisait aucun doute que le montant d’argent était une bénédiction. «L’argent va servir à payer nos psychologues spécialisés. On avait des difficultés financières et cela va enlever le stress de payer nos fournisseurs. C’est vraiment une bonne nouvelle et je suis très reconnaissante», affirme la directrice générale Geneviève Arguin.

Une noble mission

La Vigile vient en aide aux personnes souffrant de détresse psychologique et aussi aux personnes souffrant d’abus d’alcool et de drogues. La clientèle provient à 90% des métiers d’urgence et se situe générallement entre 35 et 45 ans.

La Vigile offre des thérapies d’une durée d’un mois pour la somme de 5000$. Un total de 15 chambres sont disponibles avec 11 chambres pour les hommes et quatre pour les femmes. Un total de 130 patients ont visité l’organisme en 2018.

Jean-François Simard n’a pas hésité à se battre pour garder en vie l’organisme beauportois. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *