Beauport Express
12:48 6 avril 2019

Une propriétaire fait l’impossible pour sauver sa chienne: l’amour inconditionnel entre Stessie et Saphyra

Une propriétaire fait l’impossible pour sauver sa chienne: l’amour inconditionnel entre Stessie et Saphyra
Stessie Dion et sa chienne Saphyra avec laquelle il n'était pas rare de parcourir 6,5km de marche en montagne. (Photo gracieuseté)

SOCIÉTÉ. Stessie Dion fait face à un dilemme que plusieurs propriétaires de chiens doivent affronter un jour ou l’autre. Sauver son chien malgré les coûts élevés de l’opération ou entrevoir la fin de vie de son animal. Pour la résidente de Beauport, il n’était pas question une seule seconde d’entrevoir une fin aussi rapide.   

Saphyra, une femelle huskie, a toujours été en parfaite santé. Après avoir souffert d’une hernie discale, qui a nécessité des soins vétérinaires importants, une nouvelle tuile tombe sur la tête de sa propriétaire, qui apprend que sa chienne souffre également d’une condition rare appelée chylothorax qui résulte en un épanchement de liquide lymphatique dans la cage thoracique. Une nouvelle opération doit être faite pour sauver sa chienne engendrant des coûts additionnels de 7000$. Pour pouvoir procéder à l’opération, le vétérinaire exige un dépôt de 4000$.

«Même si je n’avais pas cet argent, je savais qu’il fallait que je sauve Saphyra. J’ai pris ce que j’avais d’économies et j’ai fait un prêt dans une institution financière pour payer le dépôt et pouvoir procéder à l’opération. J’ai lancé une campagne de sociofinancement en plus de ramasser les bouteilles et les canettes vides et de vendre des produits de cosmétique Mary Kay pour m’aider à payer la facture. Heureusement, l’opération semble s’être bien déroulée et Saphyra récupère bien jusqu’à maintenant», déclare celle qui pratique le métier d’éducatrice spécialisée.

Saphyra après son importante opération. (Photo gracieuseté)

Décision réfléchie

Dès que Saphyra est entrée dans la vie de sa maîtresse, ce fut le coup de foudre. Les deux sont inséparables alors que la vie active de la maîtresse amène les deux comparses à faire de la marche en montagne et du canicross. «Je l’emmène partout avec moi depuis toujours, c’est vraiment une bonne chienne. Elle a seulement sept ans et l’espérance de vie d’un huskie est de quinze ans. Il y a tellement de bonnes années encore devant elle. Je comprends que c’est une somme astronomique et que certaines personnes peuvent questionner mon choix, mais Saphyra fait partie intégrante de la famille. Elle a toujours été là pour moi dans les moments difficiles et je fais la même chose pour elle. Quand je rentre du travail après une journée difficile et qu’elle m’accueille de façon joviale et expressive. C’est impossible de rester fâchée! Elle est toujours positive et c’est une vraie thérapie.»

Projet reporté

La décision de sauver Saphyra n’est pas sans conséquence pour Stessie Dion, qui projetait de s’acheter une maison avec son conjoint. «C’est certain que ça nous attriste. C’est un dur sacrifice, mais Saphyra en vaut la peine. Mon copain comprend la situation. Il a toujours su que je venais avec Saphyra et qu’il était impossible de nous séparer. C’était nous deux ou rien (rires). J’ai aussi le projet d’avoir des enfants et je sais que Saphyra  sera extraordinaire avec eux. Elle adore les gens et les enfants», déclare la femme de 26 ans.

L’histoire de Stessie et Saphyra a touché plusieurs personnes alors qu’elle a amassé au moment d’écrire ces lignes 3481$ sur un objectif de 7840$ dans sa campagne de sociofinancement.

Pour contribuer à la campagne de Stessie. https://bit.ly/2uHx7P2

Pour s’occuper de Saphyra, Stessie Dion a dû prendre congé de son travail pendant une semaine. (Photo gracieuseté)

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Gilberte Lavoie

    Félicitations à toi Stessie pour ton courage et ta détermination. Félicitations aussi à la belle Saphyra pour sa volonté à rester près de toi. Prompt rétablissement. Calins et bisous.