Beauport Express
11:25 27 mars 2019

Rendre le roman d’époque plus «sexy»

Rendre le roman d’époque plus «sexy»
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

LITTÉRATURE. Rien ne fait peur à l’auteure Julie Rivard. Enseignante en anglais et auteure de plusieurs romans policiers ainsi que de livres jeunesses, elle vient de terminer le premier roman d’une saga historique.

«C’était la première fois qu’on me passait une commande», explique l’auteure dont les projets déboulent à vive allure. Auparavant, elle a toujours écrit et soumis par la suite ses manuscrits aux éditeurs.

Selon elle, la contrainte imposée l’a disciplinée. «J’écrivais quand je pouvais. Si les enfants allaient jouer une heure au sous-sol, je me fixais cette heure-là pour écrire. Ça m’a donné le réflexe d’écrire plus rapidement», explique la résidente de Beauport. Ses pauses du midi, à l’école primaire de Boischatel, ont aussi été rentabilisées au profit du dernier roman.

L’intrigue de La maison des Levasseur

Été 1958: la famille Levasseur hérite d’une demeure ancestrale longtemps oubliée. À Saint-Éleuthère, nichée au creux de la forêt et sise sur la berge du lac Pohénégamook, la résidence est majestueuse, mais négligée. En quittant leur petit village tranquille pour ce coin de pays qu’elles n’ont jamais exploré, les trois soeurs Levasseur sont bien loin de se douter de la suite des choses, ignorant qu’un drame les guette, que les élans du coeur aspirent à les emporter…

Roman historique mais passion actuelle

Le thème récurrent chez Julie Rivard, c’est la famille et ses conflits. «Le défi d’écrire ce livre a été de rendre vraisemblable mes histoires aux personnes qui ont vécu cette époque», indique-t-elle. Elle a aussi voulu rendre les romans d’époque accessibles aux lecteurs plus jeunes. «Moi, là, la madame qui se berce sur sa galerie et qui donne un bec sur la joue, non. Il y a un rythme soutenu et de la passion», résume-t-elle. J’ai aussi demandé qu’il n’y ait pas de calèches pour la couverture, fait-elle valoir dans l’objectif de rendre le style littéraire attrayant par les sentiments universels et humains qui sont intemporels.

Actualité débordante

Après plusieurs années où Julie Rivard a vécu sa carrière littéraire de façon discrète, voilà qu’elle ne s’arrête plus. En plus du 2e tome qui devrait sortir en août, deux polars roses sortiront début mai. Fin août, un livre sur les enfants à haut potentiel sortira également à l’attention des parents et enfin un jeu pédagogique d’improvisation d’anglais devrait voir le jour à l’automne suivant.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *