Actualités
10:21 12 mars 2019

Les pompiers font des heureux à Beauport.

Les pompiers font des heureux à Beauport.
Il fallait faire la file d'attente afin de réaliser le rêve d'être derrière le volant d'un vrai camion de pompier. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

ÉVÈNEMENT. Dans le cadre du 250e anniversaire du Service de protection contre l’incendie de Québec (SPCIQ), les pompiers de Québec tenaient une journée festive pour les familles de Beauport pour le début de la semaine de relâche. Les jeunes étaient présents en grand nombre au centre de loisirs Monseigneur-De Laval afin de faire de cette journée de prévention un succès. 

«Nous aimons être presents auprès de la communauté et trouvions que la semaine de relâche est une belle occasion d’interagir de façon éducative auprès des familles. Lors de la journée à Beauport, les jeunes pouvaient faire un parcours interactif avec jeux géants, un atlier de bricolage avec diverses thématiques, voir des objets anciens et faire la visite d’un camion de pompier. C’est un contexte qui se prête bien pour faire de la prévention», assure Alexandre Lajoie du SPCIQ.

Pour Pascale Turgeon, pompière, cette journée de travail est plaisante et importante. «C’est une jeune clientèle qui est générallement attirée par notre travail. Il faut que les jeunes associent les pompiers à des amis. Dans une intervention, ce n’est pas le temps d’avoir un jeune qui se cache parce qu’il a peur de nous. C’est aussi l’occasion de passer certains messages aux parents dont l’importance d’avoir un détecteur de fumée fonctionnel.»

Pascale Turgeon distribuait de nombreux dépliants sur la prévention des incendies. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Fascination

Plusieurs choses changent dans la société actuelle, mais l’attirance des jeunes pour les sapeurs ne semble pas vouloir s’estomper. C’est encore plus vrai quand il y a un camion de pompier dans les parages. «Mon gars capote sur les pompiers. Il n’est âgé que de deux ans, mais il joue toujours avec son camion à la maison et d’en voir un de près aujourd’hui, c’est génial. Je ne serais pas surprise si cela devenait son métier plus tard», rigole Marie-Pier Côté, une maman heureuse de l’activité.

Les sourires étaient nombreux sur les visages des enfants et la mascotte Chef s’est assurée de garder cette ambiance festive.

La fête continue

Plusieurs autres évènements sont organisés dans le cadre du 250e anniversaire du SPCIQ. En juin prochain, il y aura une journée portes ouvertes des casernes du SPCIQ alors qu’en septembre lors de la journée des pompiers, plusieurs facettes du métier seront présentées. Il y a aussi une exposition d’objects antiques prévue au Musée de la civilisation sur l’histoire du SPCIQ.

Un enfant très heureux de tenir le volant du camion de pompier. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
Le jeune Alec Boivin avec la mascotte Chef.(Photo Métro Média – Jean Carrier)
Les jeunes pouvaient s’amuser avec un jeu de boyaux et échelles. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
Plusieurs objets antiques étaient sur place comme ce casque datant d’une autre époque. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *