Actualités
11:20 20 février 2019

Un nouveau comité veut redynamiser Montmorency et Courville

Un nouveau comité veut redynamiser Montmorency et Courville
Le comité veut faciliter la vie aux commerces des secteurs Courville et Montmorency. (Photo gracieuseté)

ORGANISME. Un comité d’action et de revitalisation socioéconomique du secteur Montmorency (CARSEM) et du secteur de Courville vient de voir le jour.

Cette initiative du député de Montmorency, Jean-François Simard, auquel participe également le président du conseil d’arrondissement de Beauport, Stevens Mélançon et plusieurs citoyens et représentants d’organismes du milieu se veut une mise en place de projets permettant la valorisation du quartier Montmorency et Courville en tenant compte des besoins des résidents, des avantages distinctifs du territoire et des occasions de développement économique.

Le conseil d’administration provisoire du nouvel organisme est composé de Ginette Faucher (le Pivot), Gabrielle Gagnon (citoyenne) et de Martin Lavoie (Transport Lavoie).

Se basant sur de nombreuses consultations publiques qui se sont déroulées dans les deux quartiers dans les dernières années, le comité désire mettre en action divers agents communautaires. De façon concrète, les premières actions seront de prioriser l’état des immeubles, créer des espaces verts en milieu urbain et stimuler l’entrepreneuriat alors que plusieurs commerces de proximité ont disparu dans les dernières années.

Le comité veut faciliter la vie aux commerces des secteurs Courville et Montmorency. (Photo gracieuseté)

Commentaires 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Joane Poulin

    Nous serons bientôt citoyens de Courville, je reviens dans ma ville. Oui ce quartier a besoin de plus… espace vert, et comme exemple: épuration d’arbres morts, d’herbe a puce, sur Terrasse Cadieux. Bonne idée pour les commerces, il n’y a plus rien…. l’Avenue Royale est déserte etc….il faut revitaliser ce quartier et celui de Montmorency également.

  • Carol St-Pierre

    Salut à vous et bonne chance. Merci de prendre la relève du comité CODEM qui a fermé les livres depuis 2 ans. Nous avons travaillé sur plusieurs projets lorsque j’étais conseiller municipal. Nous avions un comité composé de gens d’affaires, de citoyens, de membres d’organismes communautaires, etc.
    À la lecture de ce message, c’est exactement le modèle de notre comité qui a travaillé pendant plus de 10 années avec la ville de Beauport, le gouvernement du Québec, le comité de la Sépaq et d’autres intervenants professionnels (ingénieurs, architectes, directeurs d’entreprises, etc). Lorsque j’ai mis sur pied ce comité il se voulait non politique et au service de notre communauté.
    Notre problème pendant cette mission c’est qu’il n’y avait aucune volonté politique pour développer notre secteur. Encore aujourd’hui les projets de développement sont orientés vers le centre-ville.
    En 2004, lors du congrès international des architectes, le maire L’Allier et moi, avions lancé un concours auprès de ces gens pour un aménagement révolutionnaire du secteur Montmorency. Environ 70 projets ont été présentés sous la gouvernance de l’école d’architecture de Québec. Une exposition s’est tenue dans un local adjacent à la salle du bingo des chutes. L’avez-vous visitée ?
    Si vous répondez « non » à ma question c’est que l’intérêt des gens pour nous supporter est souvent absent.
    Dans le même sens, saviez-vous qu’il y avait un comité CODEM (comité d’orientation du développement économique de Montmorency) dûment enregistré au gouvernement du Québec ? Si votre réponse est « non » c’est que vous venez de démontrer que souvent les gens intéressés ce sont ceux qui font partie du comité.
    C’est toujours le même problème: le désintéressement du citoyen et des décideurs en haut lieu.
    Vous venez de mettre au monde un comité ayant la même mission que feu CODEM.
    N.B. J’ai une quantité de projets dans mes archives qui pourraient peut-être vous éviter une perte d’énergie.
    Bonne chance et merci pour la relève.

  • Hélène Laroche

    Je suis à montmorency, on aurait bien besoin d’une épicerie dans le quartier! Sur le boulevard st-Anne ? bel emplacement libre !

  • Charles Fortin

    Bonjour,
    J’habite Giffard mais je suis né et j’ai grandi à Montmorency. Je suis préretraité et j’ai de la disponibilité en plus d’un intérêt pour ce milieu qui pour moi est plus qu’un quartier mais une communauté, celle de mes racines. Si vous avez besoin, je suis disposé à vous donner un coup de main.