Beauport Express
12:10 13 janvier 2019

D’acheteuse compulsive à propriétaire de friperie

D’acheteuse compulsive à propriétaire de friperie
Photo: (Photo Métro Média – Jean Carrier)Le nom de la friperie a été trouvé par la mère de Marie-Élaine Larivière. 

ENTREPRENEURIAT. La Friperie les choux gras a ouvert ses portes en avril dernier à Beauport. Derrière ce lancement se cache une véritable passionnée de la mode. Portrait d’une acheteuse compulsive qui a transformé sa passion en travail.

«J’ai toujours aimé la mode. Je suis une acheteuse compulsive de vêtements et j’ai commencé à fréquenter les friperies il y a quelques années. J’aime beaucoup les découvertes qu’on peut y faire ce qui m’a donné l’idée de lancer ma propre friperie. Après 23 ans en décoration intérieure, j’avais besoin d’un nouveau défi et je me suis lancée», certifie la propriétaire, Marie-Élaine Larivière.

La boutique marche très bien, mais demande beaucoup de travail alors que l’entrepreneure choisit elle-même tous les vêtements, morceau par morceau. «Je suis fière du linge que je choisis et tous les vêtements sont 100% recyclés. Mon but est que les hommes et les femmes puissent venir ici et se constituer une belle garde-robe à petit prix. Notre fourchette de prix varie entre 7$ et 15$ selon le type de morceau», affirme la femme de 41 ans.

Tous les vêtements ont été classés par couleur et par grandeur. Il arrive souvent qu’il n’y a pas de système de classement de vêtements dans les friperies. Selon la dirigeante, ce détail est apprécié par la clientèle et distingue sa friperie des autres.

Transformation

La propriétaire a des projets plein la tête et elle a déjà commencé à mettre en pratique une idée qui lui tenait à cœur. «J’ai commencé la journée métamorphose où j’aide une personne en surplus de poids à se refaire un nouveau style. Je pense que je suis généreuse de nature et quand je vois la gratitude dans les yeux des personnes à qui je donne un coup de main, c’est tout ce dont j’ai besoin comme motivation pour poursuivre mon travail.»

En attendant, cette maniaque du vêtement continuera de choisir avec le sourire le linge de sa friperie morceau par morceau.

Il est possible de suivre les activités de l’entreprise sur sa page Facebook en tapant Friperie les choux gras.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • line bouffard

    Bravo pour cette initiative et changement de carrière. Je n’ai pas encore visité votre boutique mais je compte bien le faire très bientôt. au plaisir !

Articles similaires