Actualités
16:05 15 décembre 2018

Dernière exposition à la salle Jean Paul-Lemieux

Dernière exposition à la salle Jean Paul-Lemieux
La bibliothèque Étienne-Parent accueillait les expositions de la SAHB depuis 23 ans. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

La Société d’art et d’histoire de Beauport (SAHB) ne sera plus en charge d’administrer la salle Jean Paul-Lemieux de la bibliothèque Étienne-Parent après 23 ans, une décision qui est difficile à accepter pour l’organisme.

«Le fait d’être évincé de la salle fait très mal. On vient de perdre les deux personnes qui travaillaient à temps plein pour nous parce que c’est une perte de 60 000$ en subventions qui vient de partir», commente d’entrée de jeu le président de la SAHB, Marcel Audy.

La récente nouvelle que les rénovations extérieures seront repoussées par la Ville ne change rien à la situation actuelle de la SAHB. «Ils vont quand même agrandir par l’intérieur et la bibliothèque se réapproprie la salle Jean Paul-Lemieux. La Ville nous a demandé de partir après l’exposition actuelle de Paul Duval La couleur de l’imaginaire. Ce que je trouve vraiment décevant, c’est que dans les plans originaux de l’agrandissement de la bibliothèque, il n’y a rien qui était supposé changer.»

Du côté de la Ville de Québec, la réponse officielle sur la fin des expositions est celle-ci: «La salle Jean Paul-Lemieux située dans la bibliothèque demeurera ouverte et continue d’accueillir différentes activités telles des animations, des heures de conte, etc. Nous procéderons à l’ajout de tables de travail et de places assises afin de mieux répondre aux besoins des usagers.»

Nouveau local

Le problème majeur de la SAHB est que le nouveau local attitré à l’organisme par la Ville pour présenter des expositions en arts visuels est inadéquat selon Marcel Audit. «La superficie de la salle multifonctionnelle située à l’ancien couvent est au minimum la moitié de ce qu’offrait la salle Jean Paul-Lemieux. Elle n’est pas faite pour nos besoins.»

Il y a une divergence d’opinions évidente avec la réponse de la Ville sur le sujet. «La salle multifonctionnelle est adaptée pour recevoir des expositions en tout genre incluant les arts visuels. Une démarche d’appel d’intérêt a été réalisée l’automne dernier et c’est le Conseil Beauportois de la culture s’est vu confier le mandat de la salle désignée. La SAHB a le mandat de deux maisons du patrimoine sur le territoire de Beauport.

La réponse cinglante du président à la réponse de la Ville n’a pas tardée. «Nous avions postulé pour gérer la salle multifonctionnelle du vieux couvent, mais nous savions à l’avance que ce n’est pas nous qui l’aurions. La décision de la Ville a été faite pour niveler par le bas et pour enlever toute idée de grandeur à notre organisme. Anne-Yvonne Jouan et Sophie Lemelin-Guimont étaient deux personnes très compétentes qui amenaient une expertise évidente. Anne-Yvonne Jouan avait beaucoup de contacts pour amener des artistes à exposer pour nous. Les deux sont parties au privé. La Ville a eu ce qu’elle voulait, elle a acheté la paix et c’est maintenant des bénévoles à temps partiel qui continueront le travail de notre organisme», termine le président résigné.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *