Beauport Express
14:23 10 décembre 2018

97 grammes :Un recueil de poésie écrit avec ses trippes

97 grammes :Un recueil de poésie écrit avec ses trippes
Julie Bouchard et Jacinthe Girard au lancement du recueil. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

LITTÉRATURE. Julie Bouchard a fait un choix que bien des femmes prennent à 19 ans. La Beauportoise d’origine a subi un avortement. Maintenant âgée de 45 ans, l’écrivaine a choisi de partager la douleur de cet évènement dans son recueil de poésie illustré nommé 97 grammes, en raison du poids de l’embryon.

«Le livre s’est fait de façon spontanée, je me suis aperçue que la douleur était toujours présente et que je vivais dans le déni. Il fallait que ça sorte et je voulais que les gens puissent ressentir l’émotion dans une nouvelle littérature», confie celle qui est aussi slameuse à ses heures.

Une partie importante du projet fut confiée à l’illustratrice Jacinthe Girard qui est aussi une amie de l’auteure. «On se connaît depuis des années et je suis contente de dire que le livre a été conçu entièrement à Limoilou. Les illustrations sont une partie importante du recueil. Comme il est chargé d’émotions fortes, j’ai choisi d’illustrer le propos avec un style léger et naïf que je qualifierais de second degré», affirme la femme de 36 ans dont l’ouvrage est le premier livre comme illustratrice.

Julie Bouchard a mentionné que la naissance du livre a commencé avec cet extrait: «Cette petite graine qui n’a jamais poussé.» (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Certains peuvent penser que Julie Bouchard éprouve des douleurs en raison d’une certaine forme de culpabilité, mais la femme est sereine dans le choix qu’elle a fait il y a plusieurs années. «Je vis bien et je n’ai pas de regret. C’était un choix qui venait de la raison. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de cicatrices et c’est ce que j’ai ignoré pendant longtemps. J’ai fait le premier jet en deux mois, mais le projet a pris plus de deux ans à être complété. Je suis très fière du produit final et de la collaboration avec Jacinthe» précise celle qui a même consulté les archives médicales de son avortement pour avoir un souvenir encore plus précis de l’évènement.

Ouvrage unique

Bien que l’ouvrage rejoigne un public plus féminin, l’auteure assure que le livre interpellera tous les amateurs de poésie. Un total de 300 exemplaires du recueil est disponible pour la vente, mais chaque exemplaire est différent. «Sur la page couverture, il y a un cœur et chaque cœur est fait de façon différente avec la couleur utilisée et ajoutée à la main. Cela ajoute un petit quelque chose de spécial», terminent les deux femmes.

 

Vous pouvez vous procurer une copie du recueil au site internet suivant: https://www.kayenne.ca/97-grammes/

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *