Cote-de-Beaupré– I.O.
15:25 13 septembre 2022 | mise à jour le: 13 septembre 2022 à 15:27 Temps de lecture: 3 minutes

La navette: un stimulateur économique concluant

La navette: un stimulateur économique concluant
Photo: GracieusetéLa Côte-de-Beaupré foisonne de nouveautés cette année: navette fluviale entre Québec et Sainte-Anne-de-Beaupré, réfection du quai Sainte-Anne, bonification du service de transport touristique, rénovation de l’escalier du sentier Mestashibo, ajout d’un vélo-parc au Mont-Sainte-Anne, rénovation du Centre Aqua Nordik et Centre de Congrès du Delta Mont-Sainte-Anne ainsi que plusieurs nouveaux commerces.

Même si la première saison n’est pas encore terminée, Développement Côte-de-Beaupré tire un bilan positif des opérations de la navette fluviale. «On atteint 100% de nos objectifs, affirme d’emblée Bernard Paré, directeur général. En termes de fréquentation, on devrait arriver, si la tendance se maintient, à environ 25 000 passagers à bord du bateau. On ne pouvait pas espérer mieux, c’est un très grand succès!»

Des gens de la Côte tout autant que des gens de la ville ont profité de la navette cet été. «On voit une belle mixité de clientèles, ce qui a contribué à l’atteinte de nos objectifs. Des gens de la Côte s’en sont servi pour aller en ville, alors que des gens de Québec s’en sont servi pour vivre une expérience récréative chez nous. On a aussi eu beaucoup des touristes de l’extérieur de la province», affirme M. Paré.

Il va sans dire que ce bel achalandage a eu son impact sur la fréquentation des commerces de Sainte-Anne-de-Beaupré. «Mais aussi dans les commerces de partout sur la Côte grâce à l’offre de notre nouvelle navette par bus qui relie la navette fluviale à des commerces un peu plus éloignés, par exemple, le Mont-Sainte-Anne, le Canyon Sainte-Anne, le sentier des Caps, et le musée de la nature. On a ainsi permis à la clientèle de se répartir partout sur le territoire.»

«Je tiens à dire que ce projet est le résultat d’une collaboration à grande échelle de trois municipalités, de la MRC, plusieurs ministères provinciaux, la Ville de Québec et de Développement économique Canada.»

Bernard Paré

Un partenaire privé, Unitour, offrait quant à lui un tour guidé de la route de la Nouvelle-France au départ de Sainte-Anne-de-Beaupré, pour un retour vers Québec. Plusieurs options étaient disponibles pour la clientèle: réservation d’expériences à l’achat des billets pour la navette fluviale (billet d’autobus ou entrée au Canyon, par exemple) ou alors faire un choix une fois sur place selon les envies du moment. Le pavillon d’accueil a été animé par Croisières AML, exploitant de la navette. Les autobus assuraient une circulation constante entre les commerces de Sainte-Anne-de-Beaupré et le quai.

Des leçons ont bien entendu été tirées de cette première année d’exploitation. «C’est certain que les résultats de cette année nous donnent confiance dans les années à venir. On veut continuer à améliorer l’offre à destination. On a le potentiel d’enrichir encore plus l’expérience client en lui permettant de mieux s’approprier toute la beauté et la richesse culturelle du Sanctuaire, par exemple. On a aussi plusieurs produits et partenaires locaux pour lesquels on doit trouver des façons de permettre à la clientèle de les découvrir. On a beaucoup d’idées en tête pour offrir une expérience enrichie», termine l’enthousiaste directeur général.

La navette fluviale, qui fait trois aller-retour par jour, s’arrêtera pour la saison hivernale vers l’Action de grâce pour revenir en juin 2023.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.