Cote-de-Beaupré– I.O.
10:46 8 mars 2022 | mise à jour le: 1 mars 2022 à 11:26 Temps de lecture: 4 minutes

Les projets qui animent Sainte-Anne-de-Beaupré

Les projets qui animent Sainte-Anne-de-Beaupré
Photo: Métro Média Julie Rose Vézina

Si 2021 a été marquée par le démarrage de l’usine d’eau potable, 2022 sera l’année qui verra la suite de la revitalisation du centre-ville déjà bien amorcée.

En février 2021 a eu lieu le grand démarrage de l’usine d’eau potable. «Ça va très bien depuis. On a une eau de bonne qualité en quantité. Il reste seulement à finaliser le réservoir Racine, ce qui devrait être complété au printemps», explique le maire Jacques Bouchard.

Au cours de l’année, les travaux concernant les eaux pluviales de la Côte-Sainte-Anne, à la suite d’une décision de la Cour du Québec, ont été faits. La Ville en a donc profité pour donner les services sanitaires aux citoyens de la Côte qui n’y avaient pas encore accès. «On parle d’une dizaine de maisons qui ont été branchées au réseau. Une autre dizaine de maisons ne sont toujours pas desservies. Il est prévu de les connecter dans le futur, mais nous aurons besoin d’un système de pompage à cause du dénivellement. On va donc essayer d’absorber un peu les dépenses encourues jusqu’à maintenant et, dans les prochaines années, ce sera fait.»

«Nous sommes en attente de la réponse d’une subvention pour la piste cyclable. On aimerait la mettre en bitume, et faire ça dès ce printemps.»

Jaques Bouchard, maire

SAB

Une revitalisation majeure

C’est près de 245 000$ qui ont été investis jusqu’à maintenant dans le milieu pour la revitalisation du centre-ville de Saint-Anne-de-Beaupré. Si auparavant la Ville opérait le camping du domaine Sainte-Anne pour le sanctuaire, c’est maintenant la firme spécialisée en évènementiel Kamaï qui en a pris la gestion en 2021. «Nous leur avons donc dès le départ demandé un plan et un investissement dans la revitalisation du centre-ville, autant au niveau du Domaine Sainte-Anne que pour le secteur de la Place du citoyen avec accès gratuit», expose le maire. Depuis, ce sont différents spectacles et évènements qui y ont eu lieu. Des espaces BBQ, feux de bois, et terrasse pour regarder le fleuve y ont été ajoutés.

La Place du citoyen est reliée par un tunnel sous la 138 jusqu’au stationnement de la basilique. «On en a fait l’aménagement avec du mobilier urbain. Un jardin urbain a été mis en place, et nous avons loué un terrain pour y installer une petite scène couverte où les gens peuvent se reposer et où quelques artistes se sont produits. La terrasse de l’auberge a aussi été réaménagée pour regarder la basilique», énumère M. Bouchard.

Toutes ces modifications ont eu pour effet d’attirer de nouveaux commerçants au centre-ville, entre autres le Café Apollo. «C’est un nouveau concept de café, ils sont très présents sur les réseaux sociaux. Les cyclistes s’y arrêtent régulièrement et cela attire beaucoup de monde dans le coin. Un autre commerçant a acheté la bâtisse voisine au printemps dernier pour y vendre des produits locaux et de la décoration. Une boulangère est sur le point de s’y installer. C’est intéressant pour la municipalité de voir arriver de nouveaux commerces.»

Bien entendu, tous ces aménagements auront éventuellement leur lien avec le quai dont l’ouverture officielle devrait avoir lieu au printemps. «On finalise le bâtiment à l’entrée et l’aménagement paysager puisque le quai est complété. Lorsqu’il sera opérationnel, nous avons prévu un lien piétonnier pour que les gens puissent aller stationner au sanctuaire.»

D’autres projets, concernant la basilique cette fois, devraient aussi voir le jour. «Les projets sont dans les mains du gouvernement, on attend des réponses. On travaille fort pour l’affluence touristique du site.»

Au niveau du développement résidentiel ce sont 50 résidences neuves qui ont été construites sur le territoire l’an dernier et le plateau de la Marguerite ouvrira sa phase 2 cette année. «Dans le passé ça ne bougeait pas plus de trois-quatre personnes par année. Mais avec la venue de l’usine d’eau potable, nous sommes confiants pour le futur. Il y a définitivement un engouement au niveau de la construction», termine le maire Bouchard.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.