15:02 29 mars 2022 | mise à jour le: 29 mars 2022 à 15:08 Temps de lecture: 3 minutes

Unir la différence: touchante démonstration de talents musicaux

Unir la différence: touchante démonstration de talents musicaux
Photo: gracieuseté - Studio AtwoodEn plus d’être les instigateurs du projet, les professeurs de musique Marie-Dominique Boivin et Jonathan Bolduc ont agi comme chefs d’orchestre.

ÉDUCATION. Célébrer la différence par un concert, tel était l’objectif du projet musical conjoint des écoles spécialisées Madeleine-Bergeron, de Cap-Rouge, et Oraliste, de Québec. Et ses instigateurs peuvent dire «mission accomplie». Leurs jeunes protégés ont livré une performance mémorable, qui s’est avérée un moment à la fois unique, touchant et rempli d’émotions autant pour eux que pour leurs proches.

Planifiée de longue haleine depuis la rentrée en septembre, l’initiative a été confrontée au défi supplémentaire de la préparation virtuelle. Pandémie oblige, il a fallu procéder à l’orchestration du spectacle par échange de vidéos jusqu’à la récente pratique générale. Les 41 participants issus de sept classes différentes sont parvenus à livrer la marchandise, dans le cadre d’une prestation intitulée Unir la différence au-delà des mots et des sons.

Une réussite des plus valorisantes pour ces élèves qui ont pu démontrer leur capacité à composer la musique et à chanter, malgré des handicaps physiques et des troubles du langage. Surtout lorsqu’on ajoute l’immense bonheur d’être acclamés par les quelque 300 parents et grands-parents présents pour l’occasion, dans la salle Jean-Paul-Tardif du Collège Saint-Charles-Garnier.

Dépassement et valorisation

«Tous à leur façon ont démontré leur réel potentiel musical. C’était à leur tour de rayonner et de se mettre en valeur devant les leurs. Il fallait voir l’admiration et la fierté qui se dégageaient dans l’assistance. Notre intention derrière ce projet visait justement à permettre aux jeunes de se dépasser et de se sentir valorisés malgré leur différence. Du même coup, il s’agit pour eux d’un accomplissement qui favorise leur développement moteur, émotif et langagier», commentent en complémentarité les organisateurs Marie-Dominique Boivin et Jonathan Bolduc.

Professeurs de musique respectivement aux écoles Madeleine-Bergeron et Oraliste, ils ont bénéficié de l’appui de 30 collègues bénévoles, par un beau samedi après-midi. La performance exceptionnelle de trois pièces musicales a été intégrée dans un livret numérique. Cet objet démonstratif de la capacité d’exprimer le talent même dans le cadre d’un cheminement particulier sera distribué, afin d’encourager d’autres initiatives du genre à travers la Francophonie.

Aspect original de la démarche, les jeunes ayant des difficultés d’audition et d’élocution (Oraliste) ont composé les paroles, alors que ceux aux prises avec des difficultés motrices (M-Bergeron) ont élaboré la musique. Photo gracieuseté Studio Atwood

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.