15:46 14 octobre 2021 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 13:24 Temps de lecture: 2 minutes

Entre mamans, on se comprend

Entre mamans, on se comprend
Photo: GracieusetéGeneviève O'Dess, fondatrice du groupe.

ENTRAIDE. Parce que le rôle de mère comporte son lot de joies, de questionnements et de défis, Geneviève O’Dess a voulu rendre plus accessibles les échanges sur des sujets qui les touchent. Son groupe Facebook Les mamans de Charlesbourg a vu le nombre de membres augmenter considérablement depuis les derniers mois.

«Quand j’ai acheté ma maison à Charlesbourg en 2014, mon garçon avait 2 ans, explique-t-elle. Mon conjoint vient de cet arrondissement et moi j’habitais à Stoneham. Je cherchais un groupe de mamans pour m’aider à socialiser et obtenir des conseils.»

Après quelques mois, la femme a laissé un peu de côté son projet puisque trop peu d’interactions entre elles. Depuis quelques mois toutefois, elle reçoit un grand nombre de demandes d’ajout, ce qui l’a motivée à rendre le groupe actif et à alimenter la communauté qu’elle a toujours souhaité créer. «Maintenant, on regroupe presque 1200 mères, belles-mères et quelques grands-mamans.»

Les sujets des échanges varient selon les besoins des membres. Certaines ont besoin de conseils pratiques sur la gestion de la famille ou sur l’école, d’autres viennent chercher du soutien émotionnel. «Il est aussi possible de poser des questions en mode privé, par exemple sur le couple et la séparation», explique la femme qui jongle entre sa vie de famille avec deux garçons, son groupe Facebook et son entreprise de bracelets Simplement Ge.

Le groupe vise aussi à encourager local avec des produits et services de résidentes de Charlesbourg. «On fait aussi des concours pour mettre à l’avant-plan des entreprises de l’arrondissement. Les mères apprécient beaucoup!»

Bienveillance et respect

Le groupe se veut un espace sans jugement dans lequel il est bon de partager. Il y a parfois divergence d’opinions, mais la majorité du temps, les échanges se font dans le respect. «J’ai des modératrices merveilleuses qui m’aident beaucoup dans la gestion. Elles sont devenues au fil du temps des amies, ce sont des partenaires extraordinaires. Tout le monde s’entraide et c’est exactement ce que je cherchais en créant ce groupe.»

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Sylvie O'Dess

    Entre mamans on se comprend
    Bravo quel beau projet