11:15 9 septembre 2021 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 11:12 Temps de lecture: 2 minutes

La parole aux candidats

La parole aux candidats
Photo: Twitter - Élections CanadaLes élections fédérales canadiennes de 2021 ont lieu le 20 septembre.

Beauport Express vous présente les candidats dans la circonscription de Beauport-Limoilou à l’aide de trois questions ciblant des enjeux majeurs.

Dalila Elhak, Parti vert 

Québec Hebdo : Sur quels principaux aspects locaux doit s’appuyer la relance postpandémie?

Dalila Elhak : «Cette 4ème vague nous éloigne de la relance post-pandémie qui a servi de prétexte pour déclencher une élection non souhaitée par la population. La relance devra faire de Québec une ville plus résiliente, offrant un meilleur support à la production locale, offrant plus de logements abordables et supportant les projets de transport collectif, là où les besoins ont émergé tels que les déplacements vers les banlieues et inter-rives. Il est urgent de conclure une entente Québec-Canada pour attribuer au gouvernement québécois la gestion du programme de travailleurs étrangers temporaires.»

Dalila Elhak est membre du Parti vert depuis 2015, titulaire d’une maîtrise en sciences politiques et gouvernementales de l’Université du Québec à Montréal et entrepreneure.

Q.H : Quelles sont vos priorités en matière de transport régional?

D.E : «La région est déjà très bien pourvue en autoroutes, donc la construction d’un troisième lien est futile. Le gouvernement fédéral doit supporter non seulement le transport collectif en zone urbaine mais également le transport interurbain en provenance des zones périphériques, réduisant le transport individuel et favorisant l’occupation du territoire sans nécessairement favoriser l’étalement urbain.»

Q.H : Et l’environnement, comment on s’en occupe dans l’immédiat?

D.E : «Le Canada est le seul pays du G7 qui émet plus de gaz à effets de serre qu’au moment de la signature de l’Accord de Paris, et ce, malgré la pandémie; l’échec des Libéraux est criant en la matière. Si on veut réduire les effets des changements climatiques, il faut agir maintenant. L’agriculture urbaine fait partie des initiatives qui réduisent l’empreinte écologique, entre autres en réduisant l’effet du transport. Ainsi, la préservation des terres des Soeurs de la Charité constituerait un pas dans la bonne direction.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *