07:54 3 janvier 2021 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 10:46 Temps de lecture: 11 minutes

Retour sur les moments marquants de 2020 (3e partie)

Retour sur les moments marquants de 2020 (3e partie)
Photo: FOTQGRAFSKI KOBUSINSKI-602603997/Photo 123 RF

RÉTROSPECTIVE. En ce début d’année, Le Beauport Express vous propose un retour sur les événements locaux qui ont retenu l’attention au cours des 12 derniers mois.

Juillet

Un nouveau café gourmet à Beauport

La propriétaire Pascale Côté songeait depuis longtemps à ouvrir son propre restaurant et ce n’est certainement pas la COVID-19 qui allait empêcher l’ancienne directrice d’école de réaliser son rêve. « C’est un café gourmet où la nourriture est de grande qualité et santé. Tous les produits sont locaux avec de nombreux produits provenant de la Côte-de-Beaupré et de Charlevoix. Je pense que mon restaurant répond à un besoin et avec la pandémie, les gens trouvent que c’est encore plus important de manger des produits locaux.»

Il n’a pas fallu chercher bien loin pour trouver le nom du restaurant. «Je suis une personne qui est têtue alors le nom Boké Panaché est venu facilement. Je veux aussi que les clients s’y sentent très à l’aise avec la musique jazz qui donne un beau style lounge. C’est l’endroit idéal pour bien manger et travailler en même temps, prendre un moment de répit ou simplement venir chercher un sandwich sur l’heure du dîner.»

Photo Métro Média – Jean Carrier

Des sentiers qui font l’unanimité

Les utilisateurs des sentiers du parc de la Rivière-Beauport ont reçu une excellente nouvelle alors que les adeptes pourront se promener à l’année dans les sentiers entretenus. En raison de la popularité accrue du parc, le directeur du Conseil de bassin de la rivière Beauport a reçu la confirmation par la Ville de Québec de son nouveau mandat.

«Ça fait vraiment longtemps qu’on voulait ça. Les citoyens entretenaient et traçaient eux-mêmes les sentiers l’hiver. C’était dangereux et je pense que c’est ce qui a fait bouger la ville. Je suis très heureux que mon équipe puisse maintenant entretenir les sentiers, peu importe la saison. Cela va être beaucoup plus sécuritaire alors que des légères modifications seront apportées au tracé des sentiers pour la période hivernale.»

Photo Métro Média – Jean Carrier

Kingdom Street tente une percée en France

Le duo musical Kingdom Street constitué de Paméla Lajoie et de Patrick Donovan semble avoir le vent dans les voiles. Après l’entente avec la maison de disques montréalaise STE-4 et la production du vidéoclip Walked Away en pleine pandémie, voilà qu’ils ont signé à nouveau un important contrat de disques avec 14 Productions, le label de Patrick Bruel. Ce dernier contrat en accord avec Columbia permettra au couple de partir à la conquête de la France.

Photo gracieuseté

L’Auberge aux Trois Pignons sous enquête

Peu de résidences privées dans la Capitale-Nationale ont eu plus de fil à retordre avec la COVID-19 que l’établissement beauportois l’Auberge aux Trois Pignons. Le gouvernement du Québec a demandé une enquête indépendante sur l’établissement après plusieurs témoignages entendus dans les médias sur le manque de soins aux patients. La résidence, qui est devenue un foyer d’éclosion au coronavirus le 10 juillet, a vu 21 résidents et 7 employés être infectés. Cette propagation du virus aurait entraîné plusieurs manques à l’intérieur de l’établissement et une partie du personnel aurait arrêté de se présenter à la résidence selon plusieurs sources.

«On voulait éviter que la situation du CHSLD Herron se reproduise. Deux inspecteurs du ministère de la Santé et des Services sociaux s’y sont rendus. Il s’agit d’une première pour une résidence privée pour aînés (RPA). C’est plus que préoccupant, c’est inacceptable», a mentionné la ministre responsable des Ainés, Marguerite Blais.

Photo Métro Média – Thaïs Martel

Août

Louis-Philippe Langevin continue d’impressionner

Le bras puissant de l’artilleur beauportois Louis-Philippe Langevin fait tourner les têtes dans le monde du baseball québécois. Le lanceur qui évolue à l’Académie de baseball Canada (ABC) espère se trouver une niche dans une université américaine de première division afin de démontrer l’étendue de son talent. Les possibilités sont quand même bonnes alors que le lanceur atteint déjà le cap des 90 milles à l’heure avec sa balle rapide.

«Je reste calme et je ne veux pas m’emporter avec l’avenir. Mon premier objectif est de trouver un bon programme en D1 et mon second objectif serait de jouer par la suite au baseball professionnel. Cela va se faire par étapes. J’ai toujours lancé fort, mais je dois continuer à travailler le contrôle de mes tirs. Ça arrive que je m’en sorte au Québec si ma rapide est trop au centre du marbre, mais dans le niveau que je veux évoluer, je ne pourrai pas m’en tirer. Je travaille également pour continuer à développer mon changement de vitesse et ma balle courbe», mentionne le principal intéressé.

Photo gracieuseté

L’arrivée remarquée de Mr. Puffs à Beauport

Le restaurant de beignets Mr. Puffs tenait à commencer son entrée dans le marché de Québec par la conquête de Beauport. La franchise beauportoise ouvrira ses portes sur la rue Clémenceau en septembre. Le restaurant de type bar à desserts compte sur la diversité de ses produits pour faire face à la compétition.

«Notre produit vedette est évidemment le beignet ou trou de beigne entièrement végétal que l’on peut garnir de multiples façons. Cependant, nous sommes un véritable bar à desserts avec de la crème glacée, des pâtisseries et du chocolat également. Les parents peuvent aussi choisir de déguster un bon café. Nous sommes un tout-en-un», explique l’homme en charge du développement du réseau de franchisés, Jason D’Ascanio.

Photo gracieuseté

Le Salon de jeux de Québec relocalisé à Beauport

Loto-Québec a pris la décision de déménager le Salon de jeux de Québec du centre commercial Fleur de Lys et de l’installer de façon permanente au Méga Centre Beauport. La décision fait suite à l’étude réalisée par la firme KPMG qui recommandait la relocalisation du salon dans un nouveau corridor réduisant l’accès des populations vulnérables au site afin de favoriser une meilleure acceptabilité sociale.

« Le nouveau Salon de jeux de Québec demeurera un lieu de divertissement dynamique, conforme à nos standards de qualité et de sécurité. Les mesures de contrôle et de sensibilisation habituelles en matière de jeu responsable seront appliquées », a affirmé Lynne Roiter, présidente et chef de la direction de Loto-Québec.

Photo tirée du site web de Méga centre Beauport

Trois projets pour la relance économique de Québec

Le maire de Québec, Régis Labeaume, ne cache pas qu’il compte sur trois grands projets pour relancer la vie économique de la Capitale-Nationale après la fin de la crise sanitaire. La zone d’innovation du Littoral Est, le projet Laurentia et le projet de transport structurant qui selon eux pourraient aider Québec à se sortir du marasme économique engendré par la COVID-19.

«Juste le tramway et le projet Laurentia, c’est plus de quatre milliards de budget et je crois vraiment qu’il y a des jours sombres à l’horizon alors c’est évident que ce sont des projets majeurs qui sont cruciaux pour la relance économique de la région», précise le maire de Québec, Régis Labeaume. La zone d’innovation du Littoral Est vient de franchir une étape importante avec la mise en vente des quatre premiers lots de terrain.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Septembre

Visite du chantier du centre de biométhanisation

Avec 60% des travaux qui restent à compléter, le projet de 217,5M$ du centre de biométhanisation prend forme. Même si la pandémie a retardé le projet d’environ huit semaines, tout semble être sur le droit chemin y compris le budget. «Nous avons placé le projet dans la liste essentielle des projets du gouvernement et nous avons pu recommencer très tôt. Nous n’avons pas trop perdu de temps. Avec 90% des appels d’offres complétées, les coûts sont également respectés jusqu’à maintenant», précise le maire de Québec, Régis Labeaume.

Le succès du centre, qui prévoit traiter 182 600 tonnes de déchets organiques par année, dépendra de sa capacité à convaincre la population de changer ses habitudes de vie. «Ce sera un changement des habitudes de vie et il faudra faire beaucoup d’éducation au début. Pour avoir un produit de qualité, il faudra que les gens embarquent et gèrent les déchets de la bonne façon au même titre que quand le bac de recyclage est arrivé. Pour moi, c’est assurément l’aspect le plus important du projet», spécifie le ministre de l’Environnement, Benoit Charrette.

Photo Métro Média – Jean Carrier

La fin d’une époque

Les habitués des casse-croûtes ont vu la crise sanitaire avoir raison d’un établissement traditionnel du territoire beauportois. Le casse-croûte Chez Anthony est fermé depuis le début de la période estivale alors que le commerce a été mis en vente. Les Beauportois devront changer d’adresse pour déguster la poutine qui faisait la renommée du restaurant.

Photo Métro Média – Jean Carrier

Le mandat chamboulé de Julie Vignola

La crise du coronavirus a eu des ramifications majeures pour l’année 2020 et plusieurs élus avaient une vision bien différente à quoi l’année aurait pu ressembler sans la présence du célèbre virus. La députée fédérale de Beauport-Limoilou Julie Vignola n’y fait pas exception alors qu’elle admet que la pandémie a tout chamboulé sur son passage.

«La COVID, la COVID et la COVID! Tout est là-dessus et nous avons répondu à un volume impressionnant d’appels de la population beauportoise. Il y avait et il y a encore beaucoup d’insécurité chez la population. Nous sommes là pour répondre aux questionnements et essayer de faire avancer les choses. C’est frustrant par moments, car dès qu’il y a une annonce faite par le gouvernement, les gens appellent pour avoir les détails, mais nous ne les avons pas encore.» L’économie dans sa circonscription sera la grande priorité de Julie Vignola pour la suite de son mandat. C’est vraiment la prochaine chose à l’agenda, je veux faire le point d’horizon avec les sociétés de développement commercial (SDC) et le regroupement des gens d’affaires de Beauport. Je veux connaître exactement les besoins pour pouvoir aider financièrement un maximum d’entreprises.»

Photo Métro Média – Jean Carrier

Un trésor caché

Il arrive souvent qu’il ne faut pas se déplacer bien loin pour faire des précieuses découvertes. C’est ce que votre humble serviteur s’est aperçu après être allé escalader le sentier du Mont Saint-Louis pour votre bon plaisir. Le sentier est simplement un petit bijou pour tous les adeptes de plein air. La vue au sommet est simplement magnifique, mais le sentier offre un défi plus important qu’il n’y paraît alors n’hésitez pas à vous hydrater couramment pour vous y rendre. Je vous invite à aller lire mon récit de cette superbe matinée estivale.

Photo gracieuseté – Émilie Clermont

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *