Actualités
21:30 11 juin 2015 | mise à jour le: 18 octobre 2021 à 10:44 Temps de lecture: 3 minutes

ZOOFARI: rapprocher visiteurs et animaux

TOURISME. Le nouveau parc animalier ZOOFARI situé dans la municipalité de l’Ange-Gardien a été inauguré aujourd’hui avec l’ouverture officielle du site prêt à accueillir les touristes d’ici et d’ailleurs.

D’abord dédié à une pourvoirie, le site du parc animalier ZOOFARI s’est vite transformé en raison de l’amour des gens sur place pour les animaux. «On voulait amener les animaux aux gens plutôt que de les chasser», a expliqué le directeur général et porte-parole des lieux Steeve Gaudreault. Un travail de longue haleine a dès lors commencé pour lui et son équipe. «Ça prend du temps à aménager un parc comme celui-ci. On voulait faire les choses dans les règles de l’art.»

Fort d’investissements totalisant près d’un million de dollars au total, le parc animalier en est donc à sa première vraie année de visite pour les touristes. «Il nous reste plusieurs projets qu’on veut encore réaliser, mais on est prêt à recevoir les visiteurs», a confié le directeur général.

Lors d’un séjour au parc animalier ZOOFARI, jeunes et moins jeunes peuvent observer 27 sortes d’animaux différents sur le site de 10km². Des grands cervidés aux bernaches, en passant par les mouflons et les dindons, l’offre se trouve bien diversifiée. «Aucun animal n’est d’origine québécoise, a renchéri M. Goudreault. Certains viennent d’Arctique, d’autres d’Asie ou d’Europe.»

Le parc animalier mise sur la proximité entre les visiteurs et les animaux pour attirer de nouveaux touristes. «On nourrit beaucoup les animaux de nos propres mains pour les habituer à la présence humaine», a-t-il expliqué. Un accent particulier est mis sur certaines bêtes plus réticentes à s’approcher des visiteurs. «L’équipe de naturaliste travaille à les apprivoiser, notamment en les nourrissant aux heures de grande visite», a ajouté M. Goudreault.

Charmer les touristes

Un parc animalier comme celui-ci offre un attrait intéressant et différent aux touristes visitant la région de Québec, croit le président de l’Office du tourisme de Québec, Jean-François Côté. «C’est une expérience immersive pour les touristes d’outremer qui peuvent s’approcher à quelques mètres des grands cervidés», a-t-il expliqué. Le défi de l’Office du tourisme de prolonger le séjour des 4,8 millions de personnes en visite annuellement dans la région de Québec se prête bien au nouveau parc animalier.

Le député fédéral de Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord, Jonathan Tremblay, dit apprécié le potentiel de développement qu’apporte cette nouvelle attraction dans la région. «La municipalité de l’Ange-Gardien n’avait pas encore d’industrie touristique, a admis le député néo-démocrate. Ça va aider à dynamiser tout le secteur de la Côte-de-Beaupré.» Selon lui, l’intérêt pour cette attraction est aussi présent chez les touristes extérieurs que chez les gens des régions environnantes. Le parc est ouvert pour la saison estivale et proposera un horaire adapté lors de l’arrivée des temps froids.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *