Actualités
19:22 4 avril 2018 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 15:25 Temps de lecture: 3 minutes

Défi tête rasée: une fille de 9 ans amasse 13 500$

Sous l’initiative de Mariane Chapados, âgée de 9 ans, l’école Les Sources, située à Sainte-Foy, a amassé un montant de 13 500$ lors d’un Défi tête rasée auquel 19 élèves et deux papas ont participé.

Mariane Chapados, 9 ans, avait les cheveux plus longs que les épaules avant de les offrir à Leucan.

Photo gracieuseté – Amélie Légaré

Mariane avait déjà en tête de faire raser ses longs cheveux depuis un moment. «C’est un peu une approche inhabituelle», explique sa mère, Chantal Sauvageau. «Elle songeait à se faire raser et tant qu’à le faire, elle voulait le faire pour Leucan». La jeune fille s’est d’abord inscrite pour le faire comme petit Défi personnel, chez sa coiffeuse mais, de fil en aiguille, le projet a pris beaucoup plus d’ampleur que ce qui était prévu au départ.

Raser ses cheveux en collaboration avec l’école permettrait à Mariane de récolter beaucoup plus de fonds. «On a communiqué avec la directrice, le conseil d’établissement et son professeur, Pierre-François Caron, a aidé à organiser l’événement», explique Mme Sauvageau.

Mariane et elle étaient loin de se douter que la participation serait été aussi importante. «Je m’attendais à ce que l’on soit cinq ou six, mais 21 ça m’a grandement étonnée. Je suis fière de moi», rapporte la jeune fille, pour qui le Défi tête rasée aura aussi été une belle expérience en organisation d’événement.

«Le soir après le Défi et le lendemain matin, j’étais crevée. Je suis vraiment soulagée que tout se soit bien passé. J’ai bien aimé mon expérience et j’aime beaucoup mes cheveux rasés», se réjouit-elle, après avoir réalisé une tournée des classes et avoir présenté le projet devant le conseil d’établissement de l’école.

Le Défi tête rasée lui a également permis de se sensibiliser à la cause des enfants malades. Lors de son inscription, sur le site, elle avait l’opportunité de choisir à quoi serviront les fonds amassés. «Je voulais que les sous aillent à la recherche. Il y avait d’autres choix, mais les enfants ne peuvent pas profiter d’une belle chambre s’ils décèdent. Si on prend des sous pour la recherche, il va y avoir moins de malades dans les chambres et ils vont être soignés plus vite», explique-t-elle.

«Ça m’a fait du bien d’aider les autres. J’ai amassé beaucoup d’argent, les gens m’ont beaucoup encouragée. Je trouve que c’est quelque chose de bien, si j’ai des amis qui le font c’est sûr que je vais les encourager aussi», de conclure Mariane.

Remise du chèque.

Photo gracieuseté – Amélie Légaré

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *