Actualités
14:05 19 août 2014 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 15:36 Temps de lecture: 2 minutes

Dénouement attendu de la saga des ressources humaines à Saint-Augustin

MUNICIPAL. Identifié comme le principal responsable dans la saga qui a ébranlé le département des ressources humaines à la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, le dossier du directeur général Jean-Pierre Roy devrait connaître son dénouement cet automne.

Le maire Marcel Corriveau est resté vague sur le sujet lorsqu’une citoyenne lui a demandé un suivi de la situation qui a écorché la réputation de la municipalité en début 2014. Il a indiqué que dès qu’il y aurait du nouveau dans le dossier du haut fonctionnaire de huit ans de services, l’information serait rendue publique lors d’une prochaine séance du conseil municipal.

Rappelons qu’en raison des plaintes pour harcèlement psychologique déposées contre lui, le directeur général de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, Jean-Pierre Roy, a pris une pause de ses responsabilités pour une durée indéterminée. Depuis ce congé avec solde débuté en juin, il est remplacé par le directeur général adjoint, Robert Doré.

Le conseil municipal avait résolu d’accéder à la demande du principal intéressé, dans le dossier qui l’oppose aux employées Caroline Nadeau et Sara Boivin, respectivement greffière congédiée et directrice des ressources humaines en répit pour maladie. La mise à l’écart de M. Roy intervenait pour la durée de l’enquête de la Commission des normes du travail.

Priorités à l’agglomération

Lors de la séance du conseil municipal du retour des vacances estivales, les élus ont énuméré les attentes de Saint-Augustin à l’égard du programme triennal d’immobilisations 2015-2017 de l’agglomération de Québec. Parmi celles-ci, on retrouve : la restauration des marais filtrants du lac Saint-Augustin; la revitalisation et la stabilisation des rives du plan d’eau urbain; le resurfaçage de la route 138 entre le chemin du Lac et la rue du Toulon; et le bouclage du réseau d’aqueduc sur la rue de l’Hêtrière.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *