Charlesbourg Express
14:37 27 mars 2015 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 13:27 Temps de lecture: 2 minutes

Jouer pour déconstruire les préjugés liés à la pauvreté

SENSIBLISATION. La Table de solidarité anti-pauvreté de Charlesbourg (TSAP) organisait récemment une activité de sensibilisation à la pauvreté. Une douzaine de personnes ont participé à cet événement qui a pris la forme d’un jeu éducatif baptisé «Le prix de l’essentiel», spécifiquement adapté à la réalité vécue dans Charlesbourg en matière de pauvreté.

Au dire de Mario Duchesne, «il y a des écarts importants de revenu selon où on habite sur le territoire La Source. […] Sur l’ensemble du territoire du CLSC, le pourcentage de familles économiques sous le seuil de faible revenu est de 9,6%, alors que certains secteurs voient le pourcentage dépasser 20%», chiffre celui qui est organisateur communautaire au CSSS de Québec Nord.

Et la situation tend à se dégrader avec les années: «Plusieurs organismes offrent un service de comptoir alimentaire, [mais] des listes d’attente existent, les ressources ne parviennent pas à répondre à tous les besoins alimentaires, poursuit-il. Au fil des années, l’accroissement du nombre de personnes qui fréquentent ces services fait dire aux différents organismes communautaires et autres partenaires que les conditions de vie des personnes ne vont pas en s’améliorant.»

Un sujet qui reste tabou

Cette réalité marquée par des privations et des souffrances s’accompagne malheureusement bien souvent de préjugés chez la population, et c’est précisément pour déconstruire ces a priori qui constituent un obstacle dans la lutte contre la pauvreté que la TSAP a tenu cette activité de sensibilisation. «Si on ne vit pas en situation de pauvreté, il est difficile de réellement comprendre jusqu’où cela a un impact profond dans la vie des gens. On a rarement envie de se vanter de sa pauvreté. Cette réalité reste un tabou», signalent les organisateurs.

Avec «Le prix de l’essentiel», ils ont ainsi souhaité rejoindre le plus grand nombre possible de personnes pour que celles-ci prennent la pleine mesure de cette problématique et puissent en parler autour d’elles en toute connaissance de cause.

Le jeu «Le prix de l’essentiel» peut être mis à la disposition de qui souhaiterait l’organiser dans son milieu. Pour plus d’info: Mario Duchesne, 418 628-5630, poste 2465.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *