Charlesbourg Express
20:26 25 novembre 2015 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 13:26 Temps de lecture: 2 minutes

Projet George-Muir: les citoyens persistent et signent… avec plaisir

PÉTITION. Bien de l’eau a coulé sous les ponts dans le dossier de la revitalisation du secteur George-Muir. Du controversé projet Nodélo au plan de la Ville de Québec qu’ils ont renvoyé quelques fois à la table à dessin, les citoyens se déclarent maintenant satisfaits des derniers ajustements qui prennent en compte leurs principales préoccupations.

Ils sont ainsi 231 résidents – soit 90% de la population du secteur habile à voter – à avoir signé une pétition qui appuie la vision amendée de la Ville relativement au développement au nord de la rue George-Muir. Du même souffle, ils demandent à ce que le projet de relance du nouveau promoteur, Investissements Donerail, se conforme aux balises fixées.

Ainsi qu’ils l’ont montré par le passé, les citoyens seront intraitables sur trois points: le respect d’une zone tampon de 200m en bordure de l’autoroute Laurentienne, la préservation complète du boisé au nord de la rue de Bigorre et l’aménagement d’une bande de 10m entre le bâti actuel et le nouveau. «Afin de convenir aux orientations du [ministère de l’Environnement], nous demandons aussi la protection complète des milieux humides du boisé Bon-Pasteur», formule-t-on encore dans le libellé de la pétition remise lors du dernier conseil d’arrondissement de Charlesbourg.

Par cette initiative, les signataires se veulent rassurants dans un dossier qui a connu son lot de revirements inattendus. Cohérents dans leurs démarches – et appelant de leurs vœux la revitalisation d’un secteur déserté –, ils persistent et signent: ils accueilleront volontiers un projet qui inclura leurs recommandations.

La balle dans le camp du promoteur

Pour Patrick Voyer, conseiller du district des Monts, c’est là une belle marque d’encouragement qu’il reçoit avec plaisir et qui le conforte dans son rôle de chien de garde. «Est-ce que le promoteur peut nous arriver avec une surprise ou quelque chose de particulier? C’est sûr que si ça arrive, je vais être là pour vous aider, vous protéger, et aussi m’assurer que vous aurez des séances d’information et le temps de vous exprimer», a-t-il réaffirmé.

«La réponse finale, c’est vous qui l’avez»: un message qui, adressé aux citoyens concernés, se rendra également à l’oreille du promoteur, s’est engagé Patrick Voyer.

Précédemment dans ce dossier : George-Muir: un nouveau promoteur s’invite dans le dossier

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *