Le Quebec Express
15:50 12 mars 2014 | mise à jour le: 18 octobre 2021 à 14:31 Temps de lecture: 4 minutes

Montcalm : La sécurité des piétons et des automobilistes en danger selon une résidente

Depuis 2011, Karina Côté, résidente du quartier Montcalm demande, au nom de la sécurité des automobilistes et des piétons, l’installation d’un panneau d’arrêt sur la rue Cartier, à l’intersection avec la rue Crémazie Ouest. Jusqu’à présent, la Ville de Québec a refusé sa mise en place.

Karina Côté s’inquiète pour la sécurité de la population dans son quartier. Elle pointe du doigt l’intersection des rues Crémazie Ouest et Cartier. «Les automobilistes circulant sur Crémazie Ouest, qui est un sens unique vers l’Est, doivent s’avancer de façon plus importante sur Cartier, dépassant le stop, pour voir si des voitures circulent sur Cartier afin de déterminer s’ils peuvent ou non traverser. Cela s’explique par la visibilité qui y est réduite dû au fait que Cartier est en inclinaison à cette intersection et que des voitures y sont stationnées», explique la résidente du quartier Montcalm.

Pour cette dernière, cette situation engendre une confusion pour les automobilistes provenant de la rue Cartier puisque certains s’arrêtent à l’intersection alors qu’ils n’ont pas de signalisation en ce sens. S’ajoute à cela, le nombre accru de piétons et de cyclistes.

Une demande vaine

En 2012, cette mère de famille a alerté la Ville de Québec. «En 2013, après évaluation de la situation, Clarens Lavoie, technicien à la circulation et au transport à l’arrondissement de La Cité-Limoilou, a estimé qu’un stop n’était pas requis à cette intersection alors que ça serait une solution sécuritaire pour diminuer les risques de collision», déplore celle qui vit dans le quartier depuis 2007.

Quantité de circulation en deçà du seuil établi et distance minimale entre le dit arrêt obligatoire et les feux de circulation (au coin René-Lévesque et Cartier) en deçà du seuil établi (100 mètres et moins) pour l’introduction d’un panneau sont les raisons qui ont amenées M. Lavoie à refuser l’installation d’un arrêt obligatoire.

Face à ses réponses, Karina Côté s’offusque : «Les réponses fournies reflètent les règles officielles en vigueur sans que celles-ci ne tiennent compte de «l’expérience» automobiliste ni de «l’expérience» piétonnière. Force est de constater qu’il y a beaucoup de circulation particulièrement aux heures de pointe et à partir du printemps jusqu’en septembre à cette intersection. Je note qu’il y a de la confusion tant de la part des automobilistes que de la part des piétons.»

Elle assure que des situations dérogatoires existent concernant la distance minimale à respecter : «Un arrêt obligatoire a été introduit en 2013 au coin Avenue de la Médecine et Rue de la Foresterie sur le campus de l’Université Laval à une distance de moins de 100 mètres du feu de circulation coin Avenue de la Médecine et Rue de la Terrasse.»

Du côté du conseil de quartier, la demande «a été transmise, par Mme Guérette, au comité plénier. Il est nécessaire de clarifier la situation», confie Lise Santerre, présidente du conseil de quartier Montcalm.

Ni Anne Guérette, du district Cap-aux-Diamants, ni Suzanne Verreault, présidente du conseil d’arrondissement de la Cité-Limoilou n’ont, à ce jour, retourné nos appels.

Karina Côté assure qu’elle organisera des actions pour faire entendre sa cause.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

«Les automobilistes circulant sur Crémazie Ouest, qui est un sens unique vers l’Est, doivent s’avancer de façon plus importante sur Cartier, dépassant le stop, pour voir si des voitures circulent sur Cartier afin de déterminer s’ils peuvent ou non traverser», explique Karina Côté, résidente du quartier Montcalm.

(Photo Isabelle Le Maléfan)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *