Jeux vidéo
16:26 6 août 2021 | mise à jour le: 6 août 2021 à 16:43 Temps de lecture: 4 minutes

Critique – Google Pixel 5

Critique – Google Pixel 5

Google reste en terrain connu avec le Pixel 5

Une fois n’est pas coutume, Google a décidé de ne pas sortir des sentiers battus avec son Pixel 5 sorti en octobre 2020 soit en même temps que l’iPhone 12. Mais comment pourrait-on lui en vouloir? Pourquoi changer une équipe qui gagne comme le veut l’expression. Le Pixel 5 est équipé d’un écran de 6 pouces, d’un appareil photo de 16 mégapixels (pouvant capturer du contenu en 4K). Il est propulsé par un processeur central huit cœurs Snapdragon 765 et un processeur graphique Adreno 620. Il propose 128GB d’espace de stockage et 8GB de mémoire vive (RAM). Si, sur le papier, ces équipements sont alléchants, il en va autrement à l’utilisation.

À l’heure où de nombreux téléphones intelligents proposent un écran 120 Hz, Google fait comme Apple et reste sur le 60 Hz confortable à défaut d’être abordable. En effet, bien que les technologies utilisées soient éprouvées, ce cellulaire coûte tout de même 799 $! C’est énorme, surtout quand on compare avec le modèle précédent et je ne parle même pas de la concurrence. Non seulement Google garde les mêmes composants mais il en a retiré certains! On dit adieu par exemple à la reconnaissance faciale. Un gros morceau qui avait pourtant fait ses preuves. On aime par contre qu’il n’y ait pas de surcouche à Android à l’inverse des appareils Samsung comme le Galaxy S21 que l’on a testé dans nos colonnes. C’est appréciable et permet de faire des économies de mémoire tout en rendant la navigation plus fluide.

Mais que vaut-il en termes de gaming puisque c’est qui nous intéresse ici.

Le Pixel 5 traîne la patte sur les jeux vidéo

Force est de constater que le Pixel 5 n’est tout simplement pas le meilleur appareil de jeux. Il fait beaucoup de choses bien mais a un peu de mal quand il doit faire tourner des jeux demandant comme Fortnite. Difficile de ne pas rager quand on doit être précis et qu’un méchant lag vient nous faire perdre la partie. Heureusement certains développeurs optimisent mieux leurs jeux et prennent en compte les petites configurations. C’est le cas d’Asphalt 9 Legends de Gameloft. Il tourne à merveille avec tous les effets de particule et autres pépites visuelles. Le gameplay n’est pas entravé et on s’amuse.

De ce fait, le Google Play Pass est un peu limité ici car l’écran n’est pas des plus lumineux et les hauts-parleurs toujours aussi faibles. On profitera des jeux, certes mais les plus gourmands mettront non seulement le processeur à rude épreuve mais également la batterie.

Bien évidemment, si le Pixel 5 galère un peu à faire tourner certains jeux correctement, il n’en est rien quand on parle du cloud ou du jeu sur le nuage. Stadia fonctionne en effet parfaitement si tant est que l’on a une bonne connexion. L’écran du téléphone se prête parfaitement au jeu et avec la myriade de manettes compatibles via Bluetooth, on peut profiter des grands hits disponibles sur la plateforme. Même son de cloche pour Xbox Game Pass pour les abonnés Ultimate du service de Microsoft. Sachant que certains ont même des contrôles adaptés pour le tactile, on peut en profiter de différentes façons.

Le meilleur reste à venir

En date d’août 2021, on ne saurait que trop vous recommander de patienter si vous magasinez un nouveau téléphone pour deux raisons : Google vient d’annoncer le Pixel 6 et le Pixel 6 Pro qui embarque une puce tout en un faite par Google et ce nouveau venu pourrait faire baisser le prix du Pixel 5. Sans oublier le Pixel 5a qui devrait finir par arriver dans quelques temps. Par ailleurs, si vous n’êtes pas à 180 $ près, nous vous conseillons plutôt l’iPhone 12 pour son optimisation ou le Samsung Galaxy S21 si vous préférez Android. Les deux sont au même prix affiché de 979 $ avec de meilleurs atouts.

Critique réalisée grâce à un téléphone donné par Google.

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires