Jeux vidéo
10:14 4 août 2021 | mise à jour le: 4 août 2021 à 10:43 Temps de lecture: 2 minutes

Samsung dévoile l’écran incurvé Odyssey Neo G9 fait pour le jeu

Samsung dévoile l’écran incurvé Odyssey Neo G9 fait pour le jeu

L’Odyssey Neo G9 risque de faire des vagues

En termes de moniteurs de jeu, Samsung propose des produits innovants et à la pointe de la technologie. Le constructeur sud-coréen ne dément pas avec l’annonce aujourd’hui du nouvel écran incurvé Odyssey Neo G9. La gamme Odyssey s’étoffe en effet avec un moniteur de jeu doté de la technologie Quantum Mini DEL et Quantum HDR 2000.

Il s’agit de la même technologie qui équipe les téléviseurs la dernière gamme Neo QLED et propose une image nette et éclatante. À 1/40 de la hauteur d’une DEL conventionnelle, la Quantum Mini DEL possède des microcouches incroyablement fines, remplies d’un plus grand nombre de DEL. De quoi profiter de chaque détail des plus beaux jeux vidéo, même ceux en pixel art.

L’Odyssey Neo G9 de Samsung dispose d’un écran incurvé (1000R) de 49 pouces avec un format en 32:9. Le design est toujours aussi futuriste et on se demande comment le constructeur arrive à faire tenir toute cette technologie sans le compromettre. On retrouve toujours le même taux de rafraichissement à 240 Hz. Le moniteur est par ailleurs compatible avec les technologies FreeSync d’AMD et G-Sync de nVidia. La connectique HDMI 2.1 est présente de même que de 2 ports USB et une prise jack pour brancher vos écouteurs filaires. Aucune annonce sur le prix, mais gageons que ça arrivera très vite : l’ouverture des précommandes est imminente.

« Chez Samsung, nous nous engageons à démontrer notre leadership sur le marché des jeux vidéo en offrant des expériences nouvelles et immersives », a déclaré Pat Bugos, vice-président et chef des produits électroniques grand public pour Samsung Electronics Canada. « Grâce au lancement cette année de l’Odyssey Neo G9, nous sommes ravis de poursuivre notre lancée avec un moniteur de jeu de pointe pour les consommateurs canadiens ».

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires