Jeux vidéo
14:37 15 juillet 2021 | mise à jour le: 15 juillet 2021 à 14:43 Temps de lecture: 2 minutes

Découvrez Steam Deck, la console portable signée Valve

Découvrez Steam Deck, la console portable signée Valve

La compagnie Valve Corporation, reconnue pour sa plateforme de jeux Steam sur PC, vient tout juste d’annoncer une nouvelle console portable : Steam Deck.

Celle-ci est offerte en trois options :

  • 64 Go eMMC : 499 $
  • 256 Go SSD : 659 $
  • 512 Go SSD : 819 $

À noter que la version 256 Go. et celle dotée d’un espace de stockage de 512 Go seront bonifiées d’objets complémentaires, allant d’un simple étui de transport à un ensemble de profil exclusif. Notez qu’il est également possible d’ajouter une carte microSD afin d’augmenter la capacité du disque dur interne.

Steam Deck utilise le système d’exploitation SteamOS 3.0 et, grâce à Proton, tout assemblage de développeur sera sans doute fonctionnel dans l’immédiat. De plus, l’amélioration de la compatibilité Proton avec les jeux et les solutions antitriche permettra aux équipes qui conçoivent les jeux de travailler sur les patchs directement.

La console portable Steam Deck inclut la plupart des fonctionnalités favorites de Steam comme le clavardage, les notifications, la sauvegarde dans le cloud, le jeu à distance, la boutique en ligne et l’accès à la communauté. Vous pourrez continuer d’utiliser votre interface Steam partout où vous êtes.

Côté performance, nous pourrons compter sur des « architectures Zen 2 et RDNA 2 » qui feront tourner les jeux AAA sans problème.

Dès demain 16 juillet à 15 h, il sera possible de réserver les premières consoles Steam Deck qui seront livrées au mois de décembre 2021, juste à temps pour Noël. Une seule console par ménage et Valve ne rigole pas avec la revente. Pour limiter la revente, une condition supplémentaire a été instaurée pour la prévente : « pour pouvoir réserver au cours des 48 premières heures, il faut avoir effectué un achat sur Steam avant juin 2021 ».

Pour plus de détails, rendez-vous sur le steamdeck.com

Un texte de Patrick Tremblay de Jeux.ca

Articles similaires