Jeux vidéo
18:32 16 mai 2021 | mise à jour le: 16 mai 2021 à 18:43 temps de lecture: 5 minutes

Critique – Touhou Spell Bubble

Critique – Touhou Spell Bubble

Taito nous a déçu l’an dernier avec un Bubble Bobble 4 excessivement fade, dispendieux, et avec peu de contenu ou de nouveauté. On avait toutes les raisons de croire que Puzzle Bobble subirait le même traitement. Puzzle Bobble VR: Vacation Odyssey remplira le mandat de manière plus classique en réalité virtuelle, tandis que le «vrai» successeur à Puzzle Bobble est l’étonnant Touhou Spell Bubble. Cette nouvelle mouture bouleverse complètement le concept: c’est maintenant un hybride puzzle/rythme plus rapide et compétitif que jamais!

C’est toujours du 1 contre 1, mais cette fois, c’est beaucoup plus nerveux. Les bulles sont limitées à 3 couleurs (sauf exception): ça se joue donc plus sur la rapidité que sur la planification à long terme. Dans ce sens, c’est plus proche d’un Magical Drop qu’un Puyo Puyo. 

La grande nouveauté: lorsqu’on élimine un grand bouquet de bulles de la même couleur, des ronds spéciaux apparaissent: ils vous demandent de taper un bouton sur le rythme de la musique pour avoir droit à des points bonus. La durée des niveaux et la vitesse de gameplay sont influencées par la trame sonore. Celle-ci est composée de musique du Touhou Project, une série de Bullet Hell japonais rendue populaire pour ses personnages iconique. Il est d’ailleurs possible d’incarner ces personnages dans Touhou Spell Bubble et de bénéficier de leur pouvoirs uniques.

Touhou Project a une énorme communauté en ligne. Ses fans produisent des jeux, anime et de la musique (c’est celle-ci qui se retrouve dans Spell Bubble). Ce rebranding est donc tout à fait logique pour Taito, considérant qu’ils avaient fait de même avec Groove Coaster pour la version Switch, dont la trame sonore partage la majorité de ses pistes avec ce jeu de puzzle. On peut imaginer que ça rend l’offre plus alléchante pour les Japonais, mais c’est tout de même un peu risqué côté marketing pour le reste du monde. 

Sans connaître la franchise Touhou, le style visuel peut avoir l’air d’un simple anime générique. Il faut dire que le mode campagne ne vous poussera probablement pas à vouloir en savoir plus sur cet univers. Entre chaque combat, on rencontre de nouveaux personnages et on a droit à des dialogues vides et interminables qui auraient bien pu être générés aléatoirement par une intelligence artificielle. Puyo Puyo Tetris 1 & 2 et Taiko Rhythmic Adventures souffraient du même problème. Peut-être que la leçon ici serait: «ça ne sert à rien d’essayer d’intégrer un scénario aux genres qui n’en ont pas besoin», mais bon, qui suis-je pour juger?

Du bonbon, avec énormément de sucre

Si votre tolérance pour les cris aigus est élevée et que vous êtes un amateur de jeux de puzzle compétitif, lancez-vous sans tarder dans Touhou Spell Bubble. Les parties sont courtes et toujours enlevantes, chose que l’on n’aurait pas pu dire du Puzzle Bobble original. C’est donc une refonte tout à fait réussie, qui ajoute de la vie dans une franchise qui était loin dans nos souvenirs.

Tout comme un Puyo Puyo Tetris, la campagne vous offre une série de missions contre des ennemis de plus en plus difficiles: une excellente excuse pour vous occuper pendant quelques heures en solo. Par la suite, vous pouvez décider d’attaquer la liste de défis disponible, ou affronter l’ordinateur ou un ami en mode versus. Dans ce mode, c’est vous qui choisissez la musique: c’est l’occasion de dépenser l’argent accumulé dans tous les modes de jeux pour débloquer des pistes supplémentaires, parmi les 50 incluses. 

Il y a quelques «bangers» là-dedans, de véritables vers d’oreilles pour qui vous devrez vous retenir de taper du pied. Un remix de Touhou, ça ressemble à quoi? C’est parfois du J-Pop, de l’électro ou de l’Eurobeat, mais c’est toujours hyper énergique. (À écouter ci-dessous) On est loin du vieux dinosaure qui lance ses bubulles tranquilles sur le bord de la plage.

80$ + 180$ de DLC

Puisque c’est un jeu de rythme, Taito conserve la stratégie DLC habituelle pour le genre: de nombreux contenu téléchargeable pour garnir la trame sonore. C’est tout de même dispendieux, soit 20$ pour 3 chansons et une nouvelle mini-campagne, ou 12$ pour 6 chansons. Ça suit le modèle de 2$ par chansons de Groove Coaster, mais la différence, c’est que chaque piste dans dernier amène un tout nouveau défi, décor et motif de notes (chart), alors que dans Touhou Spell Bubble, la musique qui joue en arrière-plan influe beaucoup moins sur le gameplay.

Reste que ceux qui y joueront beaucoup, ainsi que les fans de la musique Touhou finiront nécessairement par vouloir varier un peu la musique de fond, alors ce lot de DLC est le bienvenu. Je crois tout de même que le 1$ la chanson à la iTunes aurait plus de sens, considérant la quantité d’excellents jeux indies à 20$ disponible.

Touhou Spell Bubble reste un jeu de puzzle 80 balles, il s’adresse donc à un public de niche friand du genre. Ce public, j’en fais définitivement partie. Rien de mieux qu’un jeu de rythme ou de puzzle nerveux pour une courte séance de jeu énergisante dans les transports en commun ou dans une pause! Vous aurez compris que sa présence sur Switch est son avantage numéro 1. La console portable de Nintendo continue d’être le paradis des jeux de puzzle. Ils y sont tous: Puyo Puyo Tetris, Magical Drop, Tetris Attack, Dr Mario, Columns, Puzzle Quest, Tumblestone, Lumines, Crystal Crisis, et même Yoshi’s Cookie!

Un texte de Martin Brisebois de Jeux.ca

Articles similaires