Jeux vidéo
10:30 14 mai 2021 | mise à jour le: 14 mai 2021 à 10:45 temps de lecture: 8 minutes

Est-ce que Final Fantasy XIV vaut encore le coup aujourd’hui?

Est-ce que Final Fantasy XIV vaut encore le coup aujourd’hui?

En ce 14 mai 2021, c’est le lancement officiel du Final Fantasy XIV Digital Festival 2021, un événement mondial de Square Enix pour célébrer le MMORPG Final Fantasy XIV, lancé en septembre 2010 puis, suite à ce désastreux lancement et après une refonte complète, lancé à nouveau sous le nom Final Fantasy XIV: A Realm Reborn en août 2013.

À son premier lancement, le jeu a été accueilli de façon très défavorable. On parle, entre autres, d’un pointage de 49 sur Metacritic.

Malgré de nombreux ajouts, des améliorations graphiques et autres, il était difficile de réussir à rendre le jeu intéressant avec de simples mises à jour. Le 1er novembre 2012, Square Enix a forcé une dernière mise à jour ajoutant un combat massif entre les forces de Garlemalde et les habitants d’Éorzéa sur la plaine de Cartenault. Le 11 novembre, un événement se produisit : une météorite géante s’abattit sur les plaines ensanglantées, invoquant par le fait même le primordial Bahamut. Une séquence vidéo s’en suivit, puis les serveurs ont été fermés complètement.

Les derniers moments d’Éorzéa

Il faudra attendre près d’un an, soit en août 2013, avant que les serveurs réouvrent sur cette même cinématique emblématique du combat de la plaine de Cartenault. C’est à ce moment donc que vous, en tant que joueur à ce jour, commencé votre aventure en Éorzéa.

Mais qu’est-ce que Final Fantasy XIV?

On parle donc ici d’un jeu multijoueur massif qui date de près de 8 ans et qui ne compte pas moins de quatre extensions et de quatre mises à jour d’extensions.

À ce jour, le jeu contient huit races de personnages :

  • Les Hyur;
  • Les Elezen;
  • Les Lalafell;
  • Les Miqo’te;
  • Les Roegadyn;
  • Les Au Ra (ajoutés avec l’extension Heavensward);
  • Les Viera (ajoutés avec l’extension Shadowbringer);
  • Les Hrothgar (ajoutés avec l’extension Shadowbringer).

À cela, vous pouvez également y ajouter neuf classes de départ qui, elles, vous permettront ensuite de choisir un des 11 jobs (18 avec les extensions) disponibles dans le jeu, toutes séparées en quatre catégories distinctes : Les tanks, les DPS au corps-à-corps, les DPS distants et les soigneurs.

Les Tanks

  • Paladin
  • Guerrier
  • Chevalier noir
  • Pistosabreur

Les Soigneurs

  • Mage blanc
  • Érudit
  • Astromancien

DPS de mêlée

  • Moine
  • Chevalier dragon
  • Ninja
  • Samouraï

DPS physiques à distance

  • Barde
  • Machiniste
  • Danseur

DPS magiques à distance

  • Mage noir
  • Invocateur
  • Mare rouge
  • Mage bleu (Job restreint)

Une fois que vous aurez créé votre personnage et choisit votre classe de départ, vous serez plongé dans une histoire narrative dans laquelle quatre cités-états sont en conflits politiques causés par un empire technologiquement très avancé et obnubilé par un seul désir : avoir main basse sur tous et être seul dirigeant : Garlemalde.

Chaque cité-état doit vivre avec ses propres problèmes, souvent liés à des clans primitifs d’hommes-bêtes ou, bien entendu, des personnes aux desseins moins nobles que vous.

Pourquoi Final Fantasy XIV est-il intéressant?

Sincèrement, là où brille Final Fantasy XIV est sur son style de jeu et son histoire. Les combats sont superbes, remplies d’animations et d’effets ça et là, combinant les concepts des jeux RPG classiques de la franchise à un système de combat en temps réel. Les classes et les jobs de vos personnages sont gérés par gains de niveaux en amassant des points d’expérience et, contrairement à bien d’autres MMORPG, vous avez la possibilité d’apprendre toutes les classes et toutes les jobs disponibles sur un seul et même personnage. Chaque classe et chaque job possède son propre niveau, donc vous pourriez très bien être un Pistosabreur de niveau 80 mais également avoir un Mage blanc de niveau 64, par exemple.

Mon Lalafell Mage blanc sur ma monture d’armure Magitek en 2014

Comme dans tout bon jeu MMORPG, le début du jeu est souvent plus lent et moins intéressant. Mais dès lors où vous commencer à vous enfoncer dans l’histoire qui entoure Éorzéa et que vous commencez également à parcourir les divers donjons disponibles, cela devient vraiment plus invitant et excitant à jouer. De plus, il vous est possible de parcourir ces donjons avec vos amis ou avec des gens aléatoires basé sur le principe des classes. En général, chaque donjon comporte 1 Tank, 1 Soigneur et 2 DPS ou parfois même Tank, 2 Soigneurs et 4 DPS.

Les donjons contribuent énormément à la majeure partie du contenu du jeu et de l’action. Combinez-les aux différentes quêtes d’histoire, de classe, de jobs, de compagnies libres, de grandes compagnies et même aux quêtes secondaires, vous ne manquerez définitivement pas de contenu!

Pour certains, il y a même la possibilité de faire du Cosplay en jeu, grâce à des équipements de type « Glamour » qui deviennent disponible également, rendant l’aspect social et collectif encore plus vaste. Pour d’autres, ce sera de devenir des artisans et fabriquer vous-même votre propre matériel. Encore, d’autres préféreront avoir une coquette maison personnelle ou pour leur compagnie libre et la rendre des plus accueillante et chaleureuse.

Au niveau de l’histoire, le tout est amené de façon fort captivante. Vous aurez très souvent des moments intenses, des dénouements inattendus, des moments sentimentaux et plus encore. Après tout, on ne s’en cachera pas, Square Enix est passé maître dans l’art de développer la storyline pour ses jeux RPG!

Le contenu End Game

Très souvent, dans l’univers des jeux vidéo et même des MMORPG, là où cela devient difficile de garder ses joueurs actifs est lorsque le joueur a complètement terminé le jeu. En ce moment, le contenu End Game se trouve dans l’extension Shadowbringers, la quatrième extension.

Chaque extension de jeu vous prépare à la suivante, sachant que Square Enix développe leurs extensions de Final Fantasy XIV avec deux ans d’avance, et vous donne envie de voir ce qui va se produire. Puis, vient une mise à jour d’extension qui rajoute du contenu additionnel, afin de maximiser votre personnage et avoir accès à des raids pouvant aller jusqu’à 24 joueurs (3 Tanks, 6 Soigneurs et 15 DPS) qui seront des plus coriaces et satisfaisants.

Au travers de cela, Square Enix proposera des événements saisonniers où vous pourrez obtenir des pièces de Glamour, des montures, des objets pour vos maisons et plus encore.

En conclusion

Même si le jeu est sorti il y a 8 ans sur PC et sur Playstation 3, Square Enix ne cesse d’améliorer les graphismes, l’audio, les classes, les jobs et tout le contenu de Final Fantasy XIV afin de plaire à ses joueurs.

Beaucoup de gens, cependant, n’oseront pas essayer le jeu sachant qu’il est lié à un abonnement mensuel/trimestriel/annuel à payer (environ 17$/mois).

Cela dit, si vous n’avez jamais encore joué ce jeu, il est possible pour vous de jouer la Beta gratuitement aussi longtemps que vous le désirez! La Beta vous donne accès au jeu de départ ainsi qu’à l’extension Heavensward complet, vous permettant ainsi de joindre l’aventure avec quelques restrictions (Niveau maximum de 60, certains jobs non-accessibles, les races Viera et Hrothgar inaccessibles, aucune possibilité de joindre une compagnie libre, etc.) et de monter chaque classe ou chaque job que vous désirez et de vivre l’aventure jusqu’à la fin d’Heavensward.

Vous désirez essayer le jeu? C’est très facile!

Si vous n’avez jamais joué à Final Fantasy XIV, vous pouvez simplement télécharger la version d’essai PC/MAC ou sur le Playstation Store, elle est disponible pour la Playstation 4 et la Playstation 5.

Tous les détails sont également disponibles sur le site officiel.

La procédure vous sera expliquée étape par étape sur « comment créer un compte » et comment avoir accès au site appelé MogStation pour gérer votre compte.

Au fait, si vous décidez de faire le saut dans le merveilleux monde d’Éorzéa, faites-moi signe dans la publication et je vous enverrai un code de recrutement qui vous permettra d’obtenir de fabuleux objets lors de vos aventures!

On se voit en Éorzéa, aventuriers!

Barlagg Amyra – Primal – Leviathan

Un texte de Patrick Tremblay de Jeux.ca

Articles similaires