Jeux vidéo
14:46 5 avril 2021 | mise à jour le: 10 avril 2021 à 02:45 temps de lecture: 5 minutes

Opinion – Nintendo et Sony n’ont aucun respect envers leur héritage

Opinion – Nintendo et Sony n’ont aucun respect envers leur héritage

L’annonce a eu l’effet d’une douche froide : Sony fermera ses boutiques en ligne PS3, PSP et Vita cet été

En d’autres mots, la possibilité d’acheter plus de 2000 jeux numériques nous sera retirée. 

  • À compter du 2 juillet 2021 pour les Store PS3 et PSP
  • À compter du 27 août 2021 pour le Store Vita

Consolons-nous toutefois, car nos achats pourront être téléchargés à nouveau. Fiou!

Plus sérieusement, quelle mouche a piqué Sony? 

La question se pose. Ça me donne vraiment l’impression d’un retour à la période arrogante du fabricant circa 2007-2008, où il se croyait au-dessus de tout. 

« Si vous arrivez à trouver une PS3 en Amérique du Nord qui était sur les tablettes depuis plus de cinq minutes, je vous donnerai 1200 piasses », avait déclaré Jack Tretton en 2007.

Sommes-nous en train de revivre un tel moment? Je m’imagine facilement le président actuel Jim Ryan dire « de toute façon, personne n’aime les vieux jeux ». Attendez, c’est à peu près ce qu’il a dit en 2017 :

« Lorsque nous avons approché la rétrocompatibilité, je peux dire que c’est l’une de ces fonctionnalités qui est souvent demandée, mais pas vraiment utilisée. Ça, et je me trouvais à un événement Gran Turismo récemment où il y avait des jeux PS1, PS2, PS3 et PS4. Les jeux PS1 et PS2 semblaient préhistoriques, qui donc voudrait y jouer? ».

Sans surprise, Jim Ryan est introuvable à l’heure actuelle. Peut-être trop occupé à décimer Japan Studio?

Le problème, c’est que Sony et comme nous allons le voir plus loin Nintendo n’ont pas de scrupule. Comme s’ils se foutaient de leur passé. Et de leurs fans. 

La décision de fermer les boutiques en ligne entraîne avec elle la disparition imminente de centaines de jeux. Certains de façon définitive. 

Parmi eux, notons entre autres :

  • Ape Quest
  • Infamous: Festival of Blood
  • Locoroco Midnight Festival
  • Lumines Supernova
  • Motorstorm RC
  • Rain
  • The Last Guys
  • Trash Panic
  • TXK

Et plusieurs autres : la liste est longue. 

Côté préservation historique, on repassera.

Certains des jeux sont offerts sur le service de streaming PlayStation Now, mais ce n’est pas suffisant. 

Une tonne de DLCs et de jeux uniques vont passer au grinder parce que Sony mise sur le présent au détriment du passé. Une stratégie frustrante et démoralisante. 

Nintendo n’est guère mieux en matière d’héritage

Nintendo est la compagnie la plus protectrice de ses propriétés intellectuelles dans l’industrie.

Vous ne me croyez pas? La société ira même jusqu’à envoyer ses ninjas à votre porte si vous osez développer un hack de ses consoles. Par ninjas, j’entends bien sûr des durs à cuire pour vous intimider. 

On pourrait penser que la société japonaise qui a largement contribué à l’explosion en popularité de l’industrie (sans rancune, Atari!) propose un accès facile à son immense catalogue de jeux. 

Wrong

C’est tout le contraire. Un coup d’œil au service Nintendo Switch Online suffit pour se rendre compte que Big N adore offrir ses jeux au compte-gouttes. Ou pas du tout en fait. 

Le géant de l’industrie prend aussi un malin plaisir à créer une rareté artificielle pour ses produits et alimenter un cycle de fear of missing out (FOMO) ou la peur de rater quelque chose en bon français. 

Regardez ce qui s’est passé avec Super Mario 3D All-Stars. Moins de six mois après sa sortie, il n’est déjà plus sur eShop. J’espère que vous avez pris vos jambes à votre cou pour vous procurer une copie. 

À chaque génération, Nintendo modifie le format physique de ses jeux, donc côté rétrocompatibilité cela nous pousse à conserver nos vieilles machines. Outre l’offre anémique sur NSO, il est impossible de jouer à ses classiques.

Avec la Switch, c’est pire qu’avant. Au moins, la Wii U était rétrocompatible avec les jeux Wii. Idem pour la 3DS, qui permettait d’insérer les cartouches DS. La Switch? Nouveau format physique, donc une bonne excuse pour faire table rase de ces principes honteux. 

Microsoft, dernier bastion de la rétrocompatibilité?

En véritable défenseur du peuple, Microsoft a adopté une stratégie opposée à ses rivaux dans l’industrie. 

La société a mis sur pied une équipe dédiée à la rétrocompatibilité sur ses consoles Xbox. 

Microsoft accueille à bras ouverts son héritage et donne l’exemple. 

Des jeux par milliers échelonnés sur trois générations de consoles Xbox sont facilement accessibles sur Xbox Series X|S. 

La plupart ont aussi été améliorés en vue de leur passage à la modernité avec par exemple :

  • Résolution 4K
  • 60 FPS
  • Temps de chargement réduits
  • HDR
  • Textures de meilleure qualité

Pour l’équipe de rétrocompatibilité à Microsoft, c’était un véritable travail de moine. 

Malgré tout, les jeux sont offerts gratuitement avec une mise en place facile. Que vous possédiez la version numérique ou physique, le téléchargement n’est pas bloqué par un abonnement ou l’avarice du fabricant. 

Nintendo et Sony ont beaucoup à apprendre de l’approche Microsoft par rapport à leur incroyable collection de licences confinées dans des voûtes sacrées. 

Un texte de Michael Bertiaux de Jeux.ca

Articles similaires