Jeux vidéo
09:07 6 avril 2021 | mise à jour le: 10 avril 2021 à 02:45 temps de lecture: 3 minutes

Critique – Lost Words Beyond the Page

Critique – Lost Words Beyond the Page

Lost Words Beyond the Page nous plonge dans son univers onirique

Critique réalisée grâce à un code fourni par l’éditeur

Prévu de longue date, Lost Words Beyond the Page est une œuvre écrite par la célèbre scénariste Rhianna Pratchett qui œuvre dans l’industrie depuis 2002 (et fille du non-moins célèbre romancier Terry Pratchett, auteur, entre autres, de Discworld). Ici, elle nous raconte l’histoire d’une jeune fille qui entame la rédaction de son journal intime. Dès le départ, on incarne ce personnage qui saut de mot en mot, de phrase en phrase et de page en page. Parfois il faut même déplacer certains mots sur la page pour collecter des objets ou simplement pour accéder à la page suivante. Pour ce faire on utilise le pointeur que l’on déplace avec le joystick droit et la gâchette pour attraper le mot et le relâcher.

lost-words

La protagoniste veut devenir écrivaine et souhaite créer un monde et un univers uniques. On s’y retrouve plongé bien vite et le jeu change radicalement d’aspect. On quitte la 2D des pages de son cahier pour une représentation en 3D (bien que l’aventure se déroule toujours un plan 2D). Dans cette phase, on doit non seulement déplacer son personnage mais également construire, réparer ou bien d’autres actions possibles que l’on apprendra au fur et à mesure. Ce n’est pas sans rappeler Lucidity de LucasArts paru en 2009 sur PC et Xbox 360. Dans ce dernier on utilisait le pointeur à l’écran pour construire des plateformes pour le personnage qui courait de manière automatique. Puis l’idée des mots à utiliser pour progresser ne date pas d’hier non plus. On la retrouve dans des titres comme Final Fantasy II, Rudora no Hihou (un RPG de Square sur Super Famicom) et bien entendu Scribblenauts. En somme rien de réellement nouveau sous le soleil.

Cela dit, la narration est très réussie et c’est elle qui va nous pousser à savoir la suite de l’histoire. Comment son monde est bâti? Quels sont les dangers qui l’attendent? Et surtout sur quelles expériences personnelles se base-t-elle pour construire son récit.

On aurait aimé un peu plus de précision dans le gameplay et des énigmes peut-être un peu plus recherchées mais on sent également que ce titre est destiné à un public plus jeune.

Verdict

Les plus

  • La narration
  • L’alternance entre les phases de gameplay en 2D et en 3D
  • La manipulation des mots
  • La réalisation technique

Les moins

  • Le pointeur pas toujours très précis
  • Les énigmes pas très poussées

Note finale

8 / 10

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires