Jeux vidéo
18:26 1 février 2021 | mise à jour le: 1 février 2021 à 18:44 Temps de lecture: 8 minutes

Opinion – 2021, version pessimiste

Opinion – 2021, version pessimiste

2021 s’annonce difficile pour le jeu vidéo. De nombreux délais, des nouvelles consoles d’une rareté désarmante, des communautés internet de plus en plus toxiques, des lieux de travail qui le sont tout autant, et beaucoup plus. Participons à votre doomscrolling avec ce petit bilan pessimiste de la situation. Rassurez-vous: une version optimiste de cet article paraîtra bientôt!

Trouver une PS5 ou Xbox Series en magasin? Impossible.

C’était à prévoir qu’il serait difficile de mettre la main sur les nouvelles consoles de Sony et Microsoft à leur lancement, puisque c’est toujours le cas. Par contre, la pandémie a aggravé le problème par les arrêts de production et la rareté des composantes (substrat ABF), rendant les réapprovisionnements encore plus rares qu’à l’habitude. Puis, il y a les scalpers. La vente des nouvelles consoles s’est faite entièrement en ligne, au moment où des millions de gens étaient toujours sans emploi dû à la COVID. Bien évidemment, certains ont profité de l’occasion pour faire quelques sous. On a donc l’impression qu’une partie des consoles se trouve entre leurs mains, et le sera jusqu’à ce que les magasins aient assez de stock pour faire baisser les prix exorbitants des scalpers sur eBay. 2 mois et demi après leur sortie, le site NowInStock.net nous indique que les consoles apparaissent et disparaissent des sites de ventes en moins de 5 minutes, et cette situation risque de se prolonger au minimum jusqu’à l’été.

Besoin d’une PS5? Bonne chance!

Au-delà de ça, on se questionne sur la conséquence de ce manque de stock. Est-ce qu’il prolongera la période tampon multigénérationnelle (cross-gen) où de nouveaux jeux sortent à la fois sur PS4/PS5 et Xbox One/Series? 

Rappelons que jusqu’à maintenant, les titres exclusifs à la nouvelle génération sont quasi inexistants et avec raison: quel studio voudrait tout miser sur un jeu next-gen, alors qu’à peine 5% des détenteurs de PS4/Xbox One possèdent aussi une nouvelle console? (4 millions de PS5 vendues en du lancement jusqu’en début janvier, contre 113 millions de PS4. Microsoft n’a pas dévoilé leurs chiffres de vente).

Ça pourrait être l’une des causes des nombreux délais annoncés depuis le début d’année. Avec Cyberpunk, on a pu voir ce que ça donne lorsque la majorité des gens jouent à la pire version de votre jeu: même si la version PC (avec un bon matos) ou Xbox Series X est très bien, elles sont carrément ignorées par le consensus internet. Est-ce que ce sera le même scénario pour Hogwarts Legacy? Far Cry 6? Gotham Knights? Resident Evil Village?

Des joueurs de plus en plus difficiles

À la base, l’équipe de la chaîne YouTube Digital Foundry fait un travail exceptionnel. Leur mandat: mesurer les performances des jeux et du matériel sous toutes ses formes. Ils sont de véritables experts, et leurs vidéos sont à la fois instructives et fascinantes. Mais comme vous vous en doutez bien, l’internet est toujours là pour ruiner quelque chose bien. À l’ère de la désinformation, au beau milieu d’une guerre de console, et pendant le tourbillon d’anxiété qu’est le confinement, Digital Foundry a été peu à peu transformé en une arme dévastatrice.

Sur Reddit, Digital Foundry est devenu une obsession. Pour chaque nouvelle sortie, on voit une multitude d’articles et vidéos analysant les performances du jeu. S’il a le malheur de tomber à 59 fps brièvement sur l’une des deux nouvelles machines, la guerre des consoles repart de plus belle dans les commentaires. S’il est magnifique grâce au ray tracing, vous pouvez être certain que tout le monde se plaindra de son 30 fps (alors que 60 fps ET ray tracing ne sera probablement pas possible pour cette génération, surtout dans un open world). Et même si un jeu est magnifique, 4K et 60fps, certains exigent qu’un mode 120 Hz soit implémenté. On ne s’en sort jamais. Vous rappelez-vous de l’époque où l’on jouait au lieu de mesurer?

Avez-vous demandé un remboursement après avoir joué à Shadow of the Colossus sur PS2?

C’est un peu comme si un ami vous invite à faire un concours de bombe dans sa piscine, mais qu’une fois que vous y êtes, vous réalisez qu’il a installé 4 caméras filmant au ralenti tout autour du bassin, que des lasers mesurent la hauteur des gouttelettes au millimètre près, et que votre record est immédiatement classé sur le web, et projeté sur un écran géant. Le plaisir naïf est soudainement remplacé par l’anxiété de la performance. Je suis pas mal certain que vous auriez de la difficulté à sourire en faisant votre bombe, ou sinon, ce serait un sourire de nervosité suivi de sueurs froides. Le plaisir, ça ne se calcule pas en image seconde. 

Qu’est-ce que ça veut dire pour l’avenir du jeu? Serait-on capable un jour de faire marche arrière et d’apprécier le côté artistique et novateur avant le côté technique? Si les consoles sorties depuis moins de 3 mois ne sont pas capables de satisfaire les désirs de performance de Reddit, est-ce qu’on se dirige vers une catastrophe pour l’industrie du jeu?

Les gros studios qui tremblent

Parce que Cyberpunk 2077 a beau être mal optimisé pour les consoles de la génération passée, les conséquences pour le studio sont énormes. Après cette saga, on peut imaginer des studios comme Bethesda, avec leurs jeux toujours bourrés de bugs, trembler par rapport à l’éventuelle sortie de Elder Scrolls VI et Starfield. Le hype est gigantesque et chaque problème sera partagé, mis sous la loupe, et critiqué même s’il sera patché une semaine plus tard. 

Skyrim, serait «littéralement injouable» selon les standards d’internet en 2021

La conséquence sera peut-être un plus long développement, pour s’assurer une qualité de produit exceptionnelle à sa sortie. Une bonne chose? En surface, bien sûr! Par contre, ça demandera nécessairement plus de budgets aux studios. Cet argent viendra-t-il de microtransactions? De contenu coupé? D’une hausse de prix? Rockstar Games est peut-être notre réponse. Un seul jeu par génération, le plus grand public possible, avec une campagne marketing à tout casser pour s’assurer de faire de bonne vente, sinon, c’est un coup dur pour le studio. 

Il faut aussi espérer que cette demande de perfection ne soit pas mise sur les épaules des employés de ces compagnies via des crunchs interminables et des conditions de travail exécrables. On a entendu des histoires d’horreur de beaucoup trop de studios (CD Projekt Red, Naughty Dog, Rockstar Games, Epic Games, Telltale, NetherRealm, Treyarch, etc.), jusqu’au point de se demander si les grosses productions sont devenues trop exigeantes pour la taille actuelle des studios. Peut-être qu’une hausse de prix sera inévitable, mais…

Un passe-temps dispendieux pendant une récession économique

Les conséquences économiques de la pandémie se feront forcément ressentir dans les prochaines années. C’est un drôle de moment pour demander 600$ pour une console, 1000$ pour une carte graphique ou 90$ canadien pour une nouveauté.

Il ne serait pas surprenant de voir les joueurs se tourner vers leur backlog, de profiter des rabais constants sur les plateformes digitales ou de se contenter des divers services d’abonnements. Ce n’est pas le choix qui manque. 

Ça aussi, c’est un problème. Si vous n’avez pas une soif de nouveauté, les 30 000 jeux disponibles sur Steam pourraient être suffisants pour vous divertir pour le restant de vos jours. Parmi eux, près de 2500 sont gratuits, tandis que la grande majorité du reste tombe régulièrement lors des ventes Steam saisonnières. Pas étonnant que les joueurs soient de moins en moins enclins à payer le plein prix pour une nouveauté. 

La mort imminente du support physique

Les actions de Gamestop sont peut-être en hausse, mais lorsque la bulle éclatera, Gamestop retournera dans sa sombre réalité: baisse de profit, fermeture de magasin et mort imminente du média physique. La sortie de console sans lecteur de disque est un pas de plus vers ce futur sans disque, au désarroi de cette chaîne de magasins qui survivait grâce aux échanges de jeux préjoués.

Une librairie 100% numérique, ça veut aussi dire «possibilité d’être délisté». Certains jeux disparaîtront à jamais des magasins en ligne sans avertissement, y compris des DLC ou extensions qui seront indisponibles même si vous possédez le disque. Sachez que ça ne s’applique pas uniquement aux consoles: environ 400 jeux Steam manqueraient à l’appel, selon le site delistedgames.com.

Crédit Eric Drobile

Fin du doomscrolling.

Croyez-le ou non, le but de cet article n’est pas de déprimer, mais de nous rappeler que cette industrie reste fragile et peut être grandement affectée par notre inaction ou notre manque d’empathie. Soyons reconnaissants: discutons des jeux qui nous plaisent au lieu de donner de l’attention à ceux qui nous déçoivent! Encourageons les développeurs de nos jeux favoris pour les aider à traverser cette période difficile! La suite la semaine prochaine pour la version optimiste! 

Un texte de Martin Brisebois de Jeux.ca

Articles similaires