Jeux vidéo
11:24 10 novembre 2020 | mise à jour le: 10 novembre 2020 à 14:44 temps de lecture: 7 minutes

Opinion – 5 raisons d’être enthousiasmé par les nouvelles consoles

Opinion – 5 raisons d’être enthousiasmé par les nouvelles consoles

L’arrivée de nouvelles consoles sur le marché est un moment excitant pour tout fan de jeux vidéo. Ce n’est pas quelque chose qui se produit souvent : chaque génération dure en moyenne 5 à 7 ans, plus ou moins. Cette semaine, nous célébrons l’arrivée de non une, mais bien deux nouvelles consoles sur le marché : la PlayStation 5 de Sony et la gamme Xbox Series de Microsoft.

Ci-dessous, j’ai répertorié ce qui m’apparaît comme les 5 raisons ultimes d’être enthousiasmé par cette prochaine génération.

1 – Les temps de chargement réduits

Malgré tout leur bon vouloir, les différents fabricants n’avaient pas encore réussi à résoudre l’énigme des temps de chargement. Avec les nouvelles consoles, l’ajout d’un disque dur SSD change la donne. Même si cette technologie est présente sur PC depuis longtemps, c’est la première fois que les consoles en feront usage.

Pour les consommateurs, cela se traduit par une accessibilité quasi instantanée aux jeux. Dans son analyse, le site Digital Foundry évalue à 14 secondes le temps de chargement de la console PlayStation 5 du moment qu’elle est éteinte à son menu principal. Si la console était en veille, la statistique passe à 7 secondes. Pour un jeu, c’est encore plus impressionnant. Spider-Man: Miles Morales ne prend que 4 secondes à s’initialiser et 1 seconde à reprendre l’action, toujours selon Digital Foundry.

Les consoles Xbox Series ont elles aussi beaucoup de force sous le capot et arrivent même à surpasser les consoles PlayStation 5 au niveau des jeux rétrocompatibles. Un exemple donné est celui de Final Fantasy 15, qui prend 1 minute et 10 secondes à charger sur PlayStation 5 comparativement à 48 secondes sur Xbox Series X.

La console elle-même nécessite 25 secondes à charger du moment qu’elle est éteinte à son menu principal. Une statistique plus que réjouissante, puisque la Xbox One X en demandait 1 minute 22 secondes. Si la console était en mode veille, la statistique passe à 13 secondes (17 secondes sur Xbox One X).

Microsoft peut aussi compter sur la fonctionnalité Quick Resume qui lui est propre, soit la possibilité de sauter d’un jeu à l’autre sans avoir à tout recharger. Autrement dit, le disque dur interne SSD de la console est assez puissant pour permettre d’interrompre une partie et sauter dans un autre univers, le tout avec une facilité déconcertante.

2 – Les normes visuelles transformées

Nous ne revivrons jamais un bond aussi spectaculaire que celui de la 2D à la 3D, c’est un fait. Cela ne veut pas dire pour autant que les prochaines générations de consoles déçoivent dans le département visuel, bien au contraire.

Avec les capacités nettement supérieures des cartes graphiques, la norme visuelle globale sera rehaussée. Déjà, le 4K n’est plus une drôle de bestiole seulement disponible sur les modèles plus performants. Idem pour le fameux 60 images à la seconde (FPS) dont plusieurs jeux bénéficieront, par exemple Demon’s Souls avec son mode performance.

La technique de ray-tracing jouera également un rôle prédominant au cours de la prochaine génération avec des résultats ahurissants. Encore une fois, il faut remercier le monde PC d’avoir été le premier à inclure cette technologie dans les jeux. Sur consoles, l’avant et l’après ray-tracing comme technique de luminosité est frappant, comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessous :

3 – Les jeux, toujours les jeux

Le nerf de la guerre pour les consoles, ce sont les jeux. Grâce aux nouvelles capacités techniques des différentes plateformes, les studios pourront créer des mondes encore plus immersifs que par le passé. Déjà, nous savons que Bethesda travaille sur un jeu de science-fiction épique, Starfield. Rockstar Games nous prépare Grand Theft Auto VI bien discrètement. Horizon: Forbidden West et Halo Infinite sont en chantier. L’industrie se prépare à nous épater avec des expériences encore plus abouties, complexes et ambitieuses que par le passé.

Dès cette semaine, Microsoft et Sony préparent la table de la génération à venir avec des titres comme Assassin’s Creed Valhalla, Call of Duty Black Ops: Cold War, Demon’s Souls, Dirt 5, Gears Tactics, Godfall ou encore NBA 2K21. Plusieurs jeux sont cross-gen, c’est-à-dire développés pour une génération et compatibles (avec améliorations) sur la suivante. Ce n’est pas tant une déception qu’un mal nécessaire pour offrir plus de choix au cours des premiers mois souvent moins prolifiques à la sortie de nouvelles consoles.

Il y a aussi la rétrocompatibilité à ne pas oublier, un axe dont Microsoft est très fier avec plusieurs améliorations à la clé pour des dizaines et des dizaines de jeux sur ses anciennes consoles. Dans le cas des consoles Xbox Series, le travail effectué n’a qu’un qualificatif : pharaonique. Des milliers d’heures ont été investies pour non seulement ajouter une tonne de jeux à la rétrocompatibilité, mais aussi les peaufiner au passage. Le résultat est une performance incroyable et bien au-delà de la simple émulation tel que constaté par Digital Foundry. Plusieurs jeux passent ainsi de 30 à 60 FPS, ce qui est majeur.

Sony propose aussi un programme double de rétrocompatibilité. Le premier, entièrement gratuit, vous permet de jouer à vos jeux PlayStation 4 sur PlayStation 5 avec quelques améliorations au niveau de la performance. Le second, offert avec un abonnement PlayStation Now, vous permet d’accéder à une sélection de plusieurs centaines de jeux des familles PlayStation 3 à PlayStation 5 en streaming ou en téléchargement.

4 – La création de contenu à vitesse grand V

Introduite avec la génération actuelle de consoles, la création de contenu est devenue une fondation de l’industrie. La popularité des sites de streaming comme Twitch.tv en dit long sur l’importance et l’intérêt de bâtir une communauté autour des jeux vidéo. À cet égard, les consoles PlayStation 5 et Xbox Series sont prêtes : toutes deux fournissent une manette avec un bouton dédié à la chose.

Sur PlayStation 5, ce bouton s’intitule Create. Une seule pression affiche un menu au bas de l’écran doté de quelques icônes. Ainsi, il est possible de partager une photo ou une séquence vidéo sans être rebuté par l’interface péniblement lente de la PlayStation 4. Les joueurs ont accès à une panoplie d’options, en passant du type de fichier (ex : JPG ou. PNG) à la résolution voulue.

Même son de cloche du côté de la Xbox Series, dont la manette est elle aussi munie d’un bouton pour la création de contenu. Nommé Share, il joue un rôle semblable : une petite pression pour prendre une capture d’écran et une prolongée pour enregistrer une vidéo. Un outil efficace qui ne passe donc pas par un menu pour un maximum de rapidité.

5 – Une prise en main perfectionnée

Les ingénieurs passent beaucoup de temps à créer des manettes pour que l’expérience joueur soit maximisée. La prise en main se doit d’être excellente, car la manette est l’extension du joueur et son principal outil.

Sony n’y est pas allé de main morte avec sa nouvelle manette DualSense. Dotée d’un retour tactile évolué, elle promet de nous donner des sensations fortes, de ressentir les différentes variations au niveau gameplay comme si nous y étions. C’est une innovation majeure par rapport aux manettes DualShock.

Pour Microsoft, la nouvelle itération de manette a aussi bien des mérites notamment au point de vue de l’accessibilité. Le pavé numérique (D-pad) est peut-être ce qui ressort le plus avec la Xbox Series X, désormais munie de diagonales pour une précision absolue. Cette technologie hybride avait été testée avec succès pour la manette Elite de la Xbox One et sera désormais la norme.

Les manettes conçues par Microsoft et Sony seront aussi vendues avec un fini plus adhérant pour une prise en main robuste.

En somme, la nouvelle génération de consoles s’annonce excitante à souhait avec des machines très performantes et des jeux prometteurs.

Un texte de Michael Bertiaux de Jeux.ca

Articles similaires