Jeux vidéo
13:57 10 novembre 2020 | mise à jour le: 10 novembre 2020 à 14:43 temps de lecture: 2 minutes

New World East: Insurgency s’installe à Montréal

New World East: Insurgency s’installe à Montréal

L’insurrection gagne Montréal avec l’ouverture de New World East

Si je devais compter le nombre d’articles que j’ai écrit sur la création ou l’ouverture de nouveaux studios de jeux vidéo au Québec et à Montréal, je n’en finirais pas. Le sujet m’attirait tellement que j’ai même créé un magazine sur le sujet en 2015. Tout cela pour dire que 2020 est presque terminée (dieu merci) et pourtant un autre gros joueur choisit la métropole québécoise pour s’agrandir. Il s’agit de New World East, une succursale de New World Interactive, les créateurs d’Insurgency.

Si vous ne connaissez pas, il s’agit d’un mod d’Half-Life 2 qui a décidé de voler de ses propres ailes pour devenir un jeu de tir tactique à la première personne très populaire. Le studio a connu un succès commercial grâce à Insurgency en 2014, à Day of Infamy (jeu de tir qui se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale) en 2016 et à Insurgency Sandstorm en 2018. Les deux franchises ont vendu plus de dix millions de copie sur PC partout dans le monde. Son succès est tel que l’entreprise s’est faite racheter par le Groupe Embracer et a décidé d’ouvrir une branche à Montréal. C’est très engageant pour leur futur. D’autant plus qu’ils ont un jeu dans les starting blocks, Insurgency Sandstorm qui sortira sur consoles en 2021.

« À la suite de l’acquisition récente par Embracer Group, NWI annonce avec fierté qu’il accroît sa présence au Canada en ouvrant son deuxième studio canadien à Montréal. Compte tenu du bassin exceptionnel de talents en matière de conception de jeux vidéo à Montréal, nous sommes convaincus que le recrutement d’une équipe locale apportera plus de possibilités et de diversité aux créations de NWI. » commente Keith Warner, directeur général de New World Interactive.

Faisons donc une place bien méritée à New World East qui va permettre de créer de nouveaux emplois, permettre l’émergence de nouvelles compétences (sauf erreur, on n’avait pas de spécialistes du FPS de guerre PC et consoles à Montréal) et va permettre de stimuler l’économie.

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires