Jeux vidéo
15:55 16 octobre 2020 | mise à jour le: 3 novembre 2020 à 20:56 temps de lecture: 2 minutes

Critique – The Collage Atlas

Critique – The Collage Atlas

Profiter d’un moment relaxant avec The Collage Atlas

The Collage Atlas de John William Evelyn est ce dont on a tous besoin en ces temps incertains. Le principe est simple, on avant dans des décors faits de papier façon Paper Mario mais en noir et blanc avec quelques touches de couleurs çà et là. Tout est dessiné à la main avec des mines de 0,03 mm. Par ailleurs la musique réagit également à nos interactions avec les lettres et autres éléments qui flottent dans le décor. C’est très planant et surtout très relaxant. On joue et on se prend à réfléchir au sens de la vie grâce aux phrases qui apparaissent à l’écran. C’est presque un voyage introspectif sur un nuage.

Pas question ici d’affronter des monstres sanguinaires ou de se mesurer à d’autres joueurs. The Collage Atlas nous invite à découvrir une histoire à travers des interactions simples et agréables. On collecte des lettres pour faire des phrases ; on résout des énigmes très simples qui consistent à récupérer des clés pour déverrouiller des serrures. C’est très contemplatif et méditatif. Si vous avez eu une grosse journée ou que quelque chose vous exaspère, lancez donc une partie de The Collage Atlas. Vous en ressortirez relaxé, c’est une garantie.

Crédit : John William Evelyn

Disponible sur Apple Arcade, The Collage Atlas de John William Evelyn est un véritable bijou de relaxation. Le stress et l’anxiété s’envolent tels les papillons, les enveloppes et les avions en papier que l’on aperçoit dans le jeu.

Verdict

Les plus

  • Relaxant et contemplatif
  • La portée philosophique

Les moins

  • Les challenges un peu simplistes

Note finale

8 / 10

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires