Jeux vidéo
14:49 11 septembre 2020 | mise à jour le: 24 septembre 2020 à 05:53 temps de lecture: 6 minutes

MEGAMIGS 2020 : entrevue exclusive

MEGAMIGS 2020 : entrevue exclusive

Il y a quelques semaines, nous partagions l’annonce comme quoi le MEGAMIGS 2020 se tiendrait à distance. Curieux d’en savoir plus au sujet de cet événement majeur de l’industrie, j’ai eu la chance de poser quelques questions à Nadine Gelly, directrice générale de La Guilde du jeu vidéo du Québec.

Si vous êtes intéressé par le MEGAMIGS 2020 et que vous n’avez pas encore acheté vos billets, il est encore temps de le faire en vous dirigeant dès maintenant sur le site officiel.

Le Montreal International Game Summit (MIGS) est un rendez-vous par excellence pour les professionnels de l’industrie du jeu vidéo depuis 2004. L’édition 2020 de cet événement doit s’adapter en raison de la pandémie du coronavirus (COVID-19) qui sévit dans le monde. Pouvez-vous nous en dire plus sur la transition vers le nouveau format en ligne? 

Depuis l’an dernier le MEGA et le MIGS ne forment qu’un seul événement : MEGAMIGS, pour le grand public et pour les professionnels de l’industrie. Avec l’annulation des plus grands événements mondiaux dû à la COVID-19, il nous est apparu important et nécessaire de nous adapter aux impératifs liés à la pandémie et de trouver des solutions permettant de préserver le côté rassembleur du MEGAMIGS pour les studios du Québec et les participants basés à l’international. 

Il était essentiel de poursuivre les efforts de commercialisation et d’être présents sur les différents marchés. Comme le MEGAMIGS est un événement incontournable dans le calendrier des événements de l’industrie, nous avons repensé à un événement virtuel sous deux volets : Formations et carrières les 25 et 26 septembre, développement des affaires, conférences pour les professionnels de l’industrie et vitrine internationale les 12 et 13 novembre. 

Le format virtuel est exceptionnel à cette édition. Dans les dernières semaines, nous avons fait l’analyse de toutes les plateformes qui ont été développées ces derniers mois et notre choix s’est arrêté sur PINE qui nous semblait la mieux adaptée à notre industrie.

Avez-vous des craintes quant à l’achalandage pour le MEGAMIGS compte tenu de sa nature complètement différente par rapport à l’offre habituelle?

Nous sommes persuadés que le format virtuel nous ouvrira de nouvelles opportunités. Puisqu’en ligne, cela permettra à certains pour qui la distance était un enjeu d’y assister. 

Le virtuel sera aussi une belle vitrine pour faire connaître l’événement pour les prochaines éditions qui nous l’espérons sera en format présentiel. Mais surtout, nous voulons mettre toutes nos énergies à attirer le plus de délégués et d’investisseurs possible pour cette édition. Montréal et le Québec se démarquent dans l’industrie à l’international : nous voulons donc nous positionner et donner le goût aux participants de venir nous rencontrer en personne l’an prochain.

Quelle a été la réaction de vos partenaires de l’industrie quand vous avez annoncé que le MIGS aurait bel et bien lieu, mais en streaming?

Notre industrie est résiliente. Nos partenaires répondent « présent » plus que jamais! Tous ont besoin de poursuivre les efforts de ventes et de commercialisation.  Nous voulons recréer le côté très humain, mais en virtuel. Nous passons au réseautage en ligne! Ce sont de nouvelles façons de faire pour tous!

Nous pouvons toujours compter sur les partenariats majeurs qui aident notre événement et notre industrie à rayonner mondialement : RedBarells, Square Enix Montréal, Ubisoft, Behaviour, Ludia, pour ne nommer que ceux là. En plus des partenaires institutionnels, comme la Ville de Montréal, Tourisme Montréal et le gouvernement du Québec et du Canada.

À quoi est-ce que les spectateurs peuvent s’attendre en termes de contenu? Au cours des événements passés, les visiteurs pouvaient rencontrer les professionnels sur place et même tester certains jeux en plus de participer à de nombreux ateliers ou conférences sur des sujets précis.

Le MEGAMIGS sera offert sur la plateforme PINE qui permettra ces échanges entre les participants. Le tout premier volet Carrières et formations les 25 et 26 septembre offrira une grande place au recrutement. Les étudiants pourront rencontrer les plus grands vétérans de l’industrie pour des conseils de mentorat. Quel est le parcours académique pour devenir producteur ou directeur créatif, modeleurs? Quels sont les autres métiers méconnus du jeu vidéo? Les futurs étudiants et travailleurs pourront s’informer sur les métiers d’avenir et les programmes de formations qui mènent à une carrière dans le secteur du jeu vidéo.

Ce sera une façon ludique et très accessible pour le grand public de découvrir toutes les facettes d’une industrie qui représente de grandes retombées économiques pour le Québec. Mais surtout, ils pourront rencontrer les créateurs et s’inspirer des artistes qui contribueront très certainement à faire rêver! L’industrie du jeu représente bon nombre de découvertes, en plus d’être mystérieuse pour certain. Comment se fait concrètement un jeu? Ce sera l’occasion d’aborder cette question. 

Le volet de novembre Développement des affaires, conférences et vitrines de l’industrie les 12 et 13 novembre 2020 sera consacré aux professionnels de l’industrie avec des conférences techniques, des opportunités de développement, des tables rondes, des rencontres d’affaires avec les éditeurs et attachés commerciaux basés dans le monde. Des conférences sur les enjeux seront aussi offertes. C’est le côté développement des affaires de l’industrie où nous attendons plus de 2 000 participants des 4 coins de la planète!

Si l’événement MEGAMIGS atteint vos objectifs, croyez-vous répéter le format numérique en 2021, revenir à un événement en chair et en os ou peut-être un mélange des deux?

Pour le moment, nous déployons nos énergies à nous assurer de réaliser un événement à la hauteur de l’industrie : dynamique et qui offre un contenu riche et varié et surtout pertinent! Nous aurons sans aucun doute des leçons à tirer de l’édition de cette année pour améliorer nos éditions à venir. Nous savons que les professionnels de l’industrie aiment et apprécient se rencontrer en personne, nous espérons que la situation exceptionnelle actuelle sera résolue l’an prochain et nous permettra un retour à la « normale ». Mais qui sait, peut-être qu’un mixte des deux formats sera une valeur ajoutée à l’événement? Il est un peu tôt pour prédire le futur!

***

Merci à Julie Gagnon Communications et à toute l’équipe du MEGAMIGS pour cette opportunité d’entrevue.

Un texte de Michael Bertiaux de Jeux.ca

Articles similaires