Jeux vidéo
06:47 3 septembre 2020 | mise à jour le: 3 septembre 2020 à 07:43 temps de lecture: 5 minutes

Gotham Knights: comment conçoit-on un jeu dans l’univers de Batman mais sans Batman avec Fleur Marty, productrice

Gotham Knights: comment conçoit-on un jeu dans l’univers de Batman mais sans Batman avec Fleur Marty, productrice

Cour des Hiboux, mort de Bruce Wayne, travailler avec DC, notre entrevue avec Fleur Marty, productrice sur Gotham Knights à Warner Bros. Games Montréal

Il y a quelques semaines, Warner Bros. Games Montréal a créé la sensation en annonçant enfin son jeu, Gotham Knights. Évidemment, en bons curieux que nous sommes chez Jeux.ca nous avons voulu en savoir plus. Comment le développement à distance se passe, est-ce que DC est plutôt un sage Alfred ou un sournoi Joker, et autres joyeusetés.

En fait la première question que l’on a posé suite à la vidéo de gameplay diffusée il y a deux semaines concernait les personnages : choisit-on en début d’aventure et on s’y tient ou est-ce qu’on peut en changer à certains moments façon GTA V ? Ni l’un ni l’autre, en fait comme nous l’explique Fleur Marty : « Dans Gotham Knights, on a voulu laisser le choix aux joueurs d’incarner qui ils veulent parmi les quatre personnages disponibles. On peut ainsi en changer lorsque l’on retourne à la base durant les phases de jour. Il n’y a pas d’obligation à garder le même personnage tout le long du jeu. » Très excitant. Mais ce n’est pas tout puisqu’en enchaînant sur la vision coop, la productrice nous a fait une belle révélation : « Pour préciser sur la coop à deux joueurs, je tiens à préciser que les joueurs pourront avoir le même personnage, par exemple, deux Red Hood. De plus leur apparence mais surtout leur progression dans leur arbre de compétences respectif peut conduire à avoir deux personnages extrêmement différents même s’ils portent le même nom. » Voilà qui est intéressant. À l’inverse de Marvel’s Avengers, on pourra avoir le même personnage que son coéquipier.

Après on s’est demandé comment c’était de travailler avec DC Comics sur une licence aussi appréciée que Batman (mais sans Batman). La réponse ne s’est pas faite attendre : « DC a été très réceptif et ouvert à l’idée. Ils nous ont laissé les mains libres dans notre développement. » Elle ajoute : « Ça nous a également donné accès à tellement d’esprits créatifs. Par exemple, ce n’est plus un secret pour personne que la Cour des Hiboux est présente et avoir accès à Scott Snyder (le créateur de la série de comics sur la Cour des Hiboux NDLR), pouvoir discuter avec Jim Lee (ancien de Marvel devenu par la suite éditeur à DC, le seul depuis février 2020 et auteur de nombreuses séries à succès NDLR), envoyer des idées, faire rebondir la balle, c’est vraiment génial. » Oui mais est-ce que DC aime l’idée de la « descendance », des Bat-Kids si l’on peut dire ? « Ils ont vraiment, dès le départ, embrassé l’idée de cette nouvelle garde de héros, et d’amener la Batman Family. »

Crédit : Warner Bros. Games Montréal

D’ailleurs en parlant de Batman, pourquoi ? Pourquoi avoir tué Bruce Wayne ? 2020 n’est-elle pas assez cruelle ? Bon d’accord, cette décision a été prise bien avant mais quand même. La productrice de chez Warner Bros. Games Montréal nous explique que ce choix leur a permis créer quelque chose de vraiment nouveau, de générer du chaos (duquel naissent les possibilités) et de se demander ce qu’il va advenir des antagonistes, qu’elle nous promet nombreux par ailleurs, maintenant que leur adversaire, leur nemesis n’est plus.

Puis, avec la tendance du moment on s’est demandé aussi si on avait affaire à un GaaS ou Game as a Service comme Destiny, ou Marvel’s Avengers. Fleur Marty s’est voulu rassurante sur le sujet : « Nous ne sommes pas un Game as a Service. Notre contenu, s’il n’a pas de finalité dans l’absolu est bien différent des autres jeu du genre comme Destiny. Dans Gotham Knights, le « loot » est constitué essentiellement de ressources et de plans pour du « crafting » et de la fabrication d’objets. De plus, nous avons plutôt mis en avant l’aspect jeu de rôle avec l’inventaire, les points d’expérience et tout ce qui s’en suit » Ouf. Nous voilà rassurés.

Aussi, la productrice nous précise que quelle que soit la plateforme sur laquelle vous vous procurez le jeu, next-gen ou non, le contenu sera exactement le même. La différence sera principalement d’ordre technique.

Crédit : Warner Bros. Games Montréal

Enfin, sachez que tout ce que vous avez vu, qu’il s’agisse de la bande annonce ou de la vidéo de gameplay, a été fait en travaillant à distance. En effet, la pandémie de COVID-19 n’a pas arrêté le studio comme on a pu le voir. Chacun s’est démené pour faire de cette annonce un succès et c’est amplement mérité.

Laissons le mot de la fin à Fleur Marty : « J’espère que les joueurs se prendront vraiment au jeu et qu’ils s’empareront de ces personnages surtout pour le public moins habitué à l’univers de Batman en dehors de son personnage central. J’espère qu’ils auront beaucoup de plaisir à les faire évoluer et à créer leur propre « Dark Knight ». Je suis très impatiente à l’idée que les joueurs découvrent notre Gotham City qui est vraiment magnifique. J’ai hâte qu’on en montre plus et qu’ils puissent se balader dedans. »

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires