Jeux vidéo
09:11 2 septembre 2020 | mise à jour le: 2 septembre 2020 à 10:44 temps de lecture: 6 minutes

Test – Manette filaire Rotor Riot pour iPhone et iPad

Test – Manette filaire Rotor Riot pour iPhone et iPad

Test de la manette filaire Rotor Riot pour iPhone et iPad

Ce test a été réalisé avec une manette gracieusement fournie par Rotor Riot

Les manettes filaires ne sont pas monnaies courantes en 2020 et pourtant c’est le choix qu’a fait Rotor Riot avec sa manette pour iOS (mais une version existe aussi pour Android). Le fabricant a décidé de partir dans cette direction pour une raison très simple : l’absence de « input lag ». En bon français, cela signifie qu’il n’y a pas de décalage entre le moment où l’on appuie sur une touche et le moment où cette dernière s’effectue à l’écran. En tout cas il y en a moins qu’avec une manette connectée en Bluetooth.

Sachez tout d’abord que cette manette filaire se connecte via l’unique port Lightning sur les iPhone et iPad de ce monde. De ce fait elle est incompatible avec les derniers iPad Pro qui ne disposent que d’un port USB-C. Lorsqu’on lui pose la question, le constructeur affirme travailler dessus donc qu’un adaptateur est peut-être en chemin. Par ailleurs, un port Lightning est présent sous la manette pour brancher un chargeur ou un éventuel adaptateur.

Ensuite, lors de chaque connexion, votre appareil vous demandera d’ouvrir une application, ou de la télécharger le cas échéant. Il s’agit de LUDU MAPP. Disponible seulement en anglais, cet outil agit comme un catalogue de jeux. En effet, il permet de consulter les différents titres disponibles sur l’appareil et surtout il indique à quel moment on peut utiliser la manette (dès le début du jeu, après le didacticiel,…). Autre point d’amélioration, tous les prix ne sont indiqués qu’en dollars américains.

Crédit : Apple

Manette en main

En termes de prise en main, la manette filaire Rotor Riot est un mélange de Xbox One, pour le placement des boutons, du D-Pad et des joystick, et de Nintendo Switch (son Pro Controller) pour les poignées. C’est donc très agréable et on reprend vite nos marques si tant est que l’on a déjà tenu l’une ou l’autre des manettes mentionnées. La seule différence est la présence d’une touche menu au centre de la manette.

Si le pad directionnel fonctionne à merveille, nous ne sommes pas vraiment fan de son esthétique et de sa sensation au toucher. Mais c’est un détail purement subjectif qui ne change rien à sa fonctionnalité.

Crédit : Apple

Pour les utilisateurs d’iPhone, la manette est livrée avec un support pour le téléphone qui se visse juste au dessus de la manette. Très facile à installer (et désinstaller quand on n’en a plus besoin), ce support peut s’ajuster à la taille du téléphone. De même, aucune crainte si vous avez une coque sur votre appareil. Par contre le support ne permet que d’utiliser le téléphone à l’horizontal. En même temps, à notre connaissance, aucun jeu qui nécessite de tenir son téléphone à la verticale n’est jouable à la manette. Mais nous tenions à l’indiquer néanmoins. Le tout peut sembler un peu lourd à la longue mais au final c’est le même poids, avec un iPhone 8, qu’une Nintendo Switch (207 grammes).

Sur iPad, il est fortement recommandé d’avoir un support pour faire tenir l’appareil. On peut aussi faire bricolage pour un support en système D mais vous verrez que vous profiterez bien plus de votre manette avec que sans.

Crédit : Apple

Adaptée pour les jeux rétro et récents

L’avantage de la manette Rotor Riot est qu’elle est aussi bien adaptée aux jeux plus anciens que totalement nouveaux. Nous l’avons notamment testée avec Call of Duty Mobile (la manette ne fonctionne qu’après le didacticiel) et c’était très plaisant. Si vous avez un appareil assez puissant, Samurai Jack (disponible sur Apple Arcade) fonctionne très bien avec la manette.

Du côté rétro, hormis la longue liste de jeux Apple Arcade à laquelle vous avez accès si vous êtes abonnés, vous pouvez également profiter de nombreux jeux SEGA comme Sonic The Hedgehog, Golden Axe, Comix Zone, Beyond Oasis et bien d’autres qui sont en « free-to-start » avec les premiers niveaux gratuits et le reste payant mais ça reste très abordable. On notera aussi que le cultissime Castlevania Symphony of the Night est disponible pour 4 petits dollars et la manette répond à merveille. Pour les amateurs de RPG, et plus particulièrement de JRPG, on mentionnera la présence d’une bonne partie du catalogue de Square Enix même si les jeux les plus « récents » demeurent un peu trop chers à notre goût.

Le seul inconvénient si l’on peut dire est que la couleur des boutons est différente de celle sur Xbox One. Mais, la manette Rotor Riot est reconnue comme une manette de Xbox One. Les jeux qui utilisent le code couleur de la manette, utilise celui de Xbox créant une confusion pour les non-habitués. À nouveau, ce n’est pas vraiment un problème si on connait ses boutons mais nous tenions à être transparent.

Crédit : Apple

Conclusion

Pour conclure nous dirons que cette manette est excellente même si son prix de 69.95$ peut rebuter. En effet, une manette sans fil Xbox ou PlayStation fonctionne tout aussi bien désormais. Mais elles ont besoin d’être rechargée, surtout celle de Xbox qui fonctionne avec des piles AA en 2020. Alors que la manette Rotor Riot ne vous « mourra » jamais entre les mains tant que votre appareil aura de la batterie. De plus, vous n’aurez aucun lag ni aucune interférence lié au Bluetooth, surtout si vous jouez en ligne à des FPS ou des jeux de combat. Et là, ça peut faire toute la différence.

Verdict

Les plus

  • Très bonne tenue en main
  • Le support très pratique qui s’adapte
  • Aucun input lag

Les moins

  • Le pad directionnel peu agréable
  • Ne fonctionne pas sur les derniers modèles d’iPad Pro

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires