Jeux vidéo
09:44 4 août 2020 | mise à jour le: 4 août 2020 à 10:42 temps de lecture: 3 minutes

Des disparités de salaire jettent un froid sur Blizzard

Des disparités de salaire jettent un froid sur Blizzard

Des salariés de Blizzard comparent leurs revenus

Jason Schreier, qui officie désormais chez Bloomberg, fait de nouvelles révélations. Cette fois-ci il s’agit de Blizzard dont les employés confient des disparités de salaire énormes. On apprend en effet dans son article que les salariés ont créé un tableur pour comparer les revenus d’un maximum de personnes. Les résultats ne se sont pas fait attendre.

D’après Schreier, cette action des employés intervient après une promesse de la hiérarchie suite à un sondage interne effectué en 2019. Ce dernier démontrait que plus de la moitié des salariés jugeaient leur compensation inadéquate. L’entreprise a implémenté cette promesse le mois dernier mais ça n’a pas été du goût de tous et toutes. C’est ce qui a conduit les travailleurs à comparer leurs salaire et augmentation.

Il se trouve que les augmentations ne dépassent pas les 10%. Certains ont du mal à joindre les deux bouts quand Bobby Kotick, le patron du groupe, empoche plus de 40 millions de dollars par an en comptant ses bonus.

Les sacrifices des employés

Mais l’information la plus probante de l’article de Schreier concerne les sacrifices que certains sont prêts à faire. De l’employé qui profite du café gratuit de l’entreprise comme coupe-faim au couple qui abandonne l’idée d’avoir des enfants parce qu’il ne peut pas se le permettre en passant par ceux qui ne mangent que du gruau parce qu’ils n’ont pas les moyens de se payer un repas à la cafétéria de l’entreprise, ces témoignages sont glaçants. Mais ce ne sont pas les seuls.

Après la publication de l’article de Jason Schreier, de nouvelles voix se sont élevées sur Facebook et Twitter pour raconter leurs histoires. Un ancien employé indique par exemple que Blizzard payait moins que la moyenne tout en faisant miroiter des bonus si l’entreprise était rentable. Cette même personne indique que pendant que certains peinaient à finir les fins de mois même avec les maigres bonus, d’autres, plus haut dans la hiérarchie, se pointaient avec une nouvelle voiture de sport.

On a aussi le témoignage de cette employée qui se demandait pourquoi elle était moins payée qu’à la concurrence. Elle finit par poser la question au RH qui lui rétorque qu’entre les goodies, les clés de jeu et autres avantages, les employés de Blizzard devaient être au moins au double du salaire des autres et qu’ils devraient s’estimer heureux.

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires