Inspiration
14:47 16 août 2022 | mise à jour le: 16 août 2022 à 15:08 Temps de lecture: 2 minutes

La construction résidentielle poursuit son ralentissement en juillet

La construction résidentielle poursuit son ralentissement en juillet
Photo: Métro Média - ArchivesEn raison des coûts et de la rareté des terrains, la tendance est particulièrement évidente du côté du segment des maisons détachées.

STATISTIQUES. Selon les récentes données de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), les mises en chantier résidentielles ont connu une baisse globale de 8% en juillet. Il s’agit d’un septième recul au cours de huit derniers mois, ce qui semble indiquer une tendance de fond pour 2022.

Faits saillants mensuels

  • Un total de 4562 habitations mises en chantier. Il s’agit d’une diminution de 8% comparativement à juillet 2021. On dénombre 729 maisons individuelles, ce qui représente une diminution de 12%. Par ailleurs, 3833 logements collectifs ont été mis en chantier, soit une baisse de 8% pour ce type d’habitation.
  • Sur le plan géographique, quatre des six régions métropolitaines de la province ont enregistré un recul de la construction résidentielle le mois dernier. Québec (623 unités) a accusé le repli le plus prononcé à 56%. Les baisses ont été plus ténues à Trois-Rivières (83 unités à -25%), Montréal (2109 unités à -19%) et Sherbrooke (112 unités à -7%). Seules exceptions, Gatineau (346 unités à +134%) et Saguenay (48 unités à +33%).
  • On note finalement une forte hausse (126%) de l’activité dans les plus petits centres urbains (10 000 à 99 999 habitants), où on a recensé 1241 mises en chantier le mois dernier.
  • Tendance 12 mois: d’août 2021 à juillet 2022, les 53 277 mises en chantier dénombrées dans la province laissent voir une diminution de 8% par rapport à la période annuelle précédente.

«Nous en sommes à un septième recul des mises en chantier au cours des huit derniers mois. La hausse des coûts de construction, les problèmes d’approvisionnement et la pénurie de main-d’œuvre avaient déjà fini par rattraper l’activité dans le secteur de la construction résidentielle. Maintenant, il faut ajouter la hausse des taux hypothécaires qui vient agir comme un frein», souligne Paul Cardinal, directeur du service économique de l’APCHQ.

Coup d’oeil aux données compliées dans les principaux centres urbains. Tableau gracieuseté – APCHQ

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.