Inspiration
10:28 7 juillet 2022 | mise à jour le: 12 juillet 2022 à 08:47 Temps de lecture: 3 minutes

Le marché immobilier de Québec performe à contrecourant en juin

Le marché immobilier de Québec performe à contrecourant en juin
Photo: Tableau gracieuseté - APCIQ

STATISTIQUES. Contrairement aux autres principaux centres urbains de la province et même du pays, le marché immobilier de Québec continue sur sa lancée. Il semble pour l’instant imperturbable face au contexte haussier des taux d’intérêt hypothécaires. Le dynamisme des reventes y est toujours au rendez-vous, tirant avantage de la hausse des nouvelles inscriptions.

Si bien que la région de la capitale affiche, après juin 2020, le mois de juin le plus actif enregistré depuis que le système Centris de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) compile les données. Il s’agit d’un des rares marchés au Québec où les conditions de marché continuent de se resserrer considérablement.

Coup d’oeil au bilan du 2e trimestre 2022. Tableau gracieuseté – APCIQ

«On note, parallèlement, une hausse des prix soutenue par rapport à l’année dernière. Seule, la périphérie nord connaît les premiers signes de stabilisation, compte tenu du niveau de prix atteint. Globalement, le niveau de surenchères modéré, combiné à des fondamentaux économiques et de marchés solides, limite les risques de surévaluation potentiels. Cela garantit une traversée des prochains mois plus sereine que d’autres marchés du Québec, qui, eux, sont plus en proie à une correction», constate Charles Brant, directeur du service de l’analyse de marché de l’APCIQ.

Faits saillants mensuels

  • Au total, 756 transactions résidentielles ont été conclues en juin dans la région de Québec. Ce résultat représente le premier gain de ventes mensuelles en 13 mois et une rupture avec le cycle baissier qui s’est amorcé en juin 2021.
  • L’activité transactionnelle a varié de manière relativement importante en juin selon les secteurs de la région. En effet, la Rive-Sud a connu une augmentation des reventes de 11% par rapport à juin 2021, atteignant un total de 140 transactions. L’agglomération de Québec a enregistré un gain de 4%, avec 525 reventes. La périphérie nord a, de son côté, connu un ralentissement plus proche des dynamiques présentes dans la province, avec 91 transactions pour un recul de 9%.
  • Comme en mai, la hausse de l’activité transactionnelle dans la région a été attribuable à un gain important des reventes de plex, avec 90 transactions, une augmentation de 32% par rapport à juin 2021. Les unifamiliales et copropriétés ont toutes deux enregistré des niveaux de revente stables par rapport à la même période l’an passé, avec 455 et 210 transactions respectivement.
  • S’inscrivant dans la tendance provinciale de regain progressif des inscriptions en vigueur, le nombre de propriétés disponibles dans le marché de la région de Québec a atteint 2379 en juin. Il s’agit néanmoins d’une diminution de 22% comparée à juin 2021.
  • Le prix médian des unifamiliales à Québec s’est établi à 350 000$ en juin, une hausse de 12% comparée à juin 2021 quoique la croissance s’atténue depuis mars. Les copropriétés ont, de leur côté, affiché un gain plus important, à 16%. Le prix médian de ces dernières a grimpé d’un peu plus de 5000$ par rapport à mai, atteignant 239 950$ en juin. Malgré une augmentation de la demande pour les plex dans la région, leur prix médian s’est maintenu au même niveau que juin 2021, à 387 500$.

(Source: APCIQ)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.