10:15 9 juillet 2022 | mise à jour le: 9 juillet 2022 à 08:29 Temps de lecture: 5 minutes

Ça marche-tu ça, les appareils de beauté maison? 

Ça marche-tu ça, les appareils de beauté maison? 
Photo: DeanDrobot/iStockL'offre se multiplie en matière d'appareils beauté maison. Mais sont-ils efficaces et sécuritaires?

Entre les publications commanditées d’influenceuses et les 1001 confinements qui nous ont appris à nous débrouiller par nous-mêmes, les appareils de beauté à utiliser à la maison ont la cote.  

Mais, en se servant d’une machine prête à aspirer notre peau morte ou à brûler nos poils, est-ce qu’on va faire exploser notre salle de bain? Pire: est-ce qu’on se retrouvera avec un compte en banque moins bien garni pour n’arriver à aucun résultat?  

«Comme pour n’importe quoi, certains appareils peuvent bien fonctionner et d’autres, non. Il y a une bonne recherche à faire avant d’acheter», croit Eve Hudon, propriétaire de l’Espace Skins. 

Ça fonctionne… souvent! 

France Jolivette est formatrice chez Looky, en plus d’être esthéticienne depuis 25 ans. Et elle est très impressionnée par les avancées technologiques ainsi que les produits que la marque a lancés au fil des années, qu’il s’agisse de lampes pour manucure au gel ou d’appareils antiâge.  

«Il n’y a pas beaucoup de différences entre les soins maison et les soins en salon. Quand je pense aux résultats finaux, c’est quasiment la même chose», assure-t-elle, même si elle concède que les services en salon ne sont pas près de disparaître «pour les client.e.s qui veulent se gâter».  

Eve Hudon est plus sceptique, mais a davantage confiance en certains appareils de beauté maison qu’en d’autres. Son mot d’ordre: toujours s’assurer de connaître le fournisseur, et donc éviter comme la peste des plateformes telles qu’Amazon, puisqu’on ignore parfois la provenance de ce qu’on y trouve.  

Ensuite, tout dépend du produit. Les appareils de luminothérapie pour la peau, par exemple, sont «inoffensifs» à ses yeux. On peut également penser aux lampes UV qui font sécher le vernis au gel et dont l’efficacité est redoutable. «Chez Looky, notre wattage est dans les standards pour ne pas abîmer les ongles. C’est le vernis qui pourrait faire une différence», précise France Jolivette. 

Mais quand on parle d’épilation IPL ou de microdermabrasion – des appareils que la compagnie québécoise Looky n’offre pas (du moins, pour le moment!) –, les résultats pourraient être moins convaincants.  

«Les gens qui vont acheter ces appareils d’épilation là vont souvent dire que ça a fonctionné, mais ça fonctionne sur un court laps de temps, parce que le follicule pileux n’est pas vraiment mort, explique Eve Hudon. En clinique, on va aller chercher plus de permanence en augmentant les joules à chaque traitement, donc les résultats ne sont pas les mêmes.» 

Il faut se méfier quand on lit les évaluations d’internautes en ligne, puisque leur avis a peut-être été laissé avant qu’ils ou elles voient les résultats à moyen ou long terme. Eh non, on ne peut pas tout croire sur Internet… qui l’aurait cru! 

Attention aux bobos 

Généralement sécuritaires, les appareils de beauté maison ne sont pas sans danger. Même en clinique d’esthétique, avec du personnel bien formé et des appareils homologués par Santé Canada, des accidents peuvent arriver.  

Si vous ne risquez pas la combustion spontanée, il y a tout de même la possibilité de se faire de légères brûlures avec un épilateur à la lumière pulsée qui n’a pas de plaque de refroidissement ou de s’infecter la peau du visage avec une séance improvisée de microneedling sans aiguilles de grade médical, d’où l’importance de faire preuve de vigilance en se servant de certaines machines.   

Par exemple, les appareils de microdermabrasion exfolient la peau en profondeur. Mais une personne qui l’utilise sans savoir qu’elle fait de la rosacée et que c’est la cause de ses boutons utilisera la machine sans avoir convenablement préparé sa peau, ce qui empirera sa condition au fil du temps, probablement sans qu’elle s’en rende compte. «C’est peut-être préférable d’acheter un exfoliant pour se frotter le visage», lance Eve Hudon.  

Heureusement, les fabricants d’appareils maison savent qu’ils n’ont pas affaire à des expert.e.s de l’esthétique. Les machines professionnelles sont parfois beaucoup plus performantes, mais aussi plus dangereuses. Imaginez un peu le nombre de blessures qu’on pourrait se faire si on nous mettait du haut calibre dans nos mains inexpérimentées!  

«Il faut se demander quelle est la performance réelle des appareils maison, insiste la propriétaire de l’Espace Skins. Je pense que c’est préférable de bien se masser le visage avec une gua sha [une pierre à massage] tous les jours.»  

Justement, France Jolivette confirme qu’il s’agit d’un des produits les plus vendus chez Looky, qui a largué d’autres appareils antiâge lancés ces dernières années au profit de cet objet fait de quartz ou de jade. «Les client.e.s d’aujourd’hui sont très gâté.e.s! Il y a une grande richesse de produits», conclut-elle.  

En effet, et à travers cette myriade d’offres, ce sont peut-être les outils les plus simples qui sont les meilleurs!  

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.